Championnats d’Europe en petit bassin : Pas de médailles pour les Bleus, records pour Morozov et Pilato

Première journée et toujours zéro médailles pour l’équipe de France de natation ! L’entame des championnats d’Europe en petit bassin, organisés à Glasgow, ont vu Théo Bussière, Mathilde Cini et David Aubry manquer le coche. Engagé dans les demi-finales du 50m brasse, le nageur du CN Marseille a dû se contenter du 14eme temps (26’’63) loin derrière Arno Kamminga et Vladimir Morozov, qui ont partagé le meilleur temps de ces demi-finales (25’’85). Pour Mathilde Cini, la participation à la finale du 100m dos dépendra d’un éventuel forfait d’une des huit finalistes. En effet, la native de Briançon n’a signé que le neuvième temps des demi-finales (57’’87) et sera la première réserviste avant une finale où la Néerlandaise Kira Toussaint, qui a signé le meilleur temps et un nouveau record des championnats (55’’17) fera office de favorite. Seul Français en finale, David Aubry n’a pas pesé sur la course aux médailles du 400m nage libre. Seulement septième (3’39’’99), il termine à bonne distance du Lituanien Danas Rapsys, qui a survolé cette finale avec le record des championnats (3’33’’20) pour devancer Thomas Dean et Gabriele Detti.


La jeunesse de Pilato et l’expérience d’Hosszu ont parlé


Cette première journée a également vu la confirmation du talent précoce de l’Italienne Benedetta Pilato. Agée de seulement 14 ans, la native de Tarente a dominé les demi-finales du 50m brasse avant d’aller chercher son premier titre européen senior devant sa compatriote Martina Carraro et l’Irlandaise Mona McSharry. De plus, tant en demi-finales qu’en finale, elle a amélioré le record du monde junior, le fixant à 29’’32 pour remporter la médaille d’or. Si la jeunesse a brillé, l’expérience a également eu voie au chapitre ce mercredi à Glasgow avec l’inévitable Katinka Hosszu. L’« Iron Lady » n’a laissé le soin à personne de dominer la finale du 400m quatre nages féminin, s’imposant en 4’25’’10 devant sa compatriote Zsuzsanna Jakabos et l’Italienne Ilaria Cusinato.


Morozov doublement en or


L’autre nageur qui a marqué cette première journée à Glasgow est Vladimir Morozov. Le Russe a, en effet, terminé ces premières finales avec deux titres européens dans la poche. Dernier relayeur sur le 4x50m nage libre, il a permis à la Russie de s’imposer en 1’22’’92 devant la Pologne et l’Italie mais son plus haut fait d’arme dans cette journée restera la finale du 50m brasse. Le Russe a, en effet, effacé le record d’Europe détenu par Fabio Scozzoli depuis décembre 2017 en dominant la finale en 25’’51 pour devancer le Turc Emre Sakçi alors que le Néerlandais Arno Kamminga et Fabio Scozzoli se sont partagé la médaille de bronze. Une journée qui a vu Radoslaw Kawecki dominer la finale du 200m dos en 1’49’’26 devant Christian Diener et Luke Greenbank quand les demi-finales du 100m papillon ont été dominées par le Norvégien Tomoe Zenimoto Hvas devant le Russe Mikhail Vekovishchev et l’Allemand Marius Kusch.