Championnats de France : Metella frappe un grand coup sur 100m papillon

Il n’y a qu’à observer l’expression du visage de Mehdy Metella pour comprendre qu’un grand événement a eu lieu ce dimanche matin à Chartres, cinquième et dernière journée des championnats de France de natation. Sur la septième série du 100m papillon messieurs, le nageur de Marseille a tout simplement assommé la concurrence en parcourant le bassin de l’Odyssée à deux reprises en 51’’18. Un chronomètre tonitruant sur lequel il a émis des doutes à l’issue de la série, à fortiori après les incidents techniques de samedi sur le quai de départ. « J'étais surpris. Le but était de nager entre 52 et 53 secondes. Quand j'arrive, j'entends 51'', je pense 51''9. Je retire mes lunettes et je vois 51''18. Je me suis dit qu'il y avait un problème comme hier (ndlr : samedi) avec les plaques », a-t-il réagi dans des propos rapportés par L’Équipe.

Metella n’y croit pas


Ce dimanche soir en finale, le Guyanais tentera de rester sous la barre des 51’’96 pour obtenir son sésame pour Tokyo en individuel, après s’être assuré de disputer le 4x100m nage libre. Déjà qualifié pour les Jeux après son chrono de 21’’72 réalisé en mars en finale du 50m nage libre à Marseille, Florent Manaudou a quant à lui été devancé par Maxime Grousset, auteur d’un temps de 21’’94. Le nageur de 22 ans, natif de Nouméa, devra réitérer cette performance ce dimanche soir, du moins pas plus de 22’’01, pour être au programme de l’épreuve à Tokyo, en plus de s’aligner sur le 100m nage libre. Clément Mignon et Charles Rihoux auront une carte à jouer dans cette finale programmée à 18h19. Toujours sur le 50m nage libre, du côté des femmes, Mélanie Henique (24’’55) participera à la finale. Déjà qualifiée pour Tokyo, elle peut être accompagnée par Charlotte Bonnet (24''99), Marie Wattel (25''04), Béryl Gastaldello (25''08) ou Anna Santamans (25''43) qui ont nagé en-dessous des 25’’51 imposés. Il faudra mettre la barre plus haut en finale. La mission sera de faire mieux que 24’’77.

>