MotoGP : Malgré les blessures, Quartararo compte bien faire au Japon

Panoramic


Fabio Quartararo veut passer outre. Heurté par Marc Marquez et mis à terre dès le troisième virage du Grand Prix d’Aragon le week-end dernier, le pilote français a vu son avance sur Francesco Bagnaia fondre comme neige au soleil. Ressorti de cet incident avec des brûlures au niveau du torse et du ventre, le champion du monde en titre n’a pas caché en conférence de presse qu’il se ressent encore de ces blessures. « Ce sont juste des brûlures. C'est un peu douloureux mais je ne pense pas que ça sera un gros souci sur la moto, a déclaré Fabio Quartararo à la veille des premiers essais libres du Grand Prix du Japon, disputé sur le circuit de Motegi. Ça va brûler, surtout dans la première séance, mais je ne pense pas que cela posera problème pour piloter la moto. » Une 16eme manche du championnat dont le tracé pourrait ne pas convenir aux caractéristiques de la Yamaha pilotée par « El Diablo ».


Quartararo : « On est performants sur tous les circuits »


Néanmoins, Fabio Quartararo assure ne pas trop s’en faire et s’appuie sur ses dernières performances pour cela. « On est performants sur tous les circuits, affirme le Niçois. Si on regarde le Red Bull Ring ou Aragon, je n'avais jamais été rapide avant. Cette fois, j'avais un rythme assez bon mais malheureusement, ma course s'est arrêtée assez vite. » Mais le champion du monde en titre admet que le souci vient de ses difficultés à doubler. « En rythme, je pense qu'il n'y a pas de circuit sur lequel on n'est pas rapide, ajoute-t-il. Malheureusement, il y a aussi des circonstances dans lesquelles on a du mal à doubler. » Autre difficulté qui pourrait toucher le Français, la pluie est annoncée pour une bonne partie du week-end sur le Japon mais même cela ne semble pas lui poser problème. « Il n'y a pas de raison de craindre une course sous la pluie, affirme celui qui a rarement brillé dans ces conditions. Evidemment, je prends plus de plaisir quand c'est sec mais je ne pense pas que la pluie serait un gros problème. »

>