MotoGP - GP d'Emilie-Romagne : Quartararo champion du monde !

 


Le jour de gloire est arrivé pour Fabio Quartararo ! Pas besoin de faire des calculs d’apothicaire jusqu’à la fin de la saison, le pilote français a converti sa première balle de match, et le voici champion du monde dès ce dimanche 24 octobre 2021 qui restera dans l’histoire du sport français ! A 22 ans, le Niçois devient le premier champion du monde français de l’histoire de la catégorie-reine, celle qu’on appelle MotoGP depuis 2002. Pendant 22 tours, lors de ce Grand Prix d’Emilie-Romagne, le Français a cru qu’il allait devoir attendre le Grand Prix du Portugal, dans deux semaines, pour aller chercher le titre, malgré une belle remontée sur le circuit de Misano (il était alors 5eme), mais à cinq tours de l’arrivée, son rival Francesco Bagnaia, en tête de la course et pas vraiment inquiété par son dauphin Marc Marquez, est parti à la faute et a chuté ! Une chute synonyme de titre mondial pour Quartararo, quelle que soit sa place finale.

 

 


 

 

Les larmes de Quartararo


Il a finalement franchi la ligne en quatrième position, derrière Marc Marquez, Pol Espargaro et Enea Bastianini, et juste devant Johann Zarco. Une quatrième place qui suffit largement à son bonheur. En larmes pendant le tour d’honneur, puis lorsque les écrans géants ont diffusé les plus belles images de sa courte mais déjà glorieuse carrière, devant les fans de Valentino Rossi, la légende qui disputait son dernier Grand Prix à domicile, Fabio Quartararo pouvait agiter le drapeau français et son casque en or de champion du monde. Le voici récompensé de son immense travail, et à seulement 22 ans, il peut déjà rêver d’autres triomphes.

 

 


 

 

Une remontada et de nombreuses chutes


Parti 15eme après être passé à côté de ses qualifications, Fabio Quartararo est même descendu à la 17eme place durant le premier tour, pendant que Francesco Bagnaia vivait un départ plutôt tranquille. Mais le Français a rapidement entamé sa remontada, et s’est finalement retrouvé cinquième après 18 tours. Il n’avait alors plus beaucoup d’espoir de terminer à une meilleure place, puisque Miguel Oliveira, qui le précédait, était plus de huit secondes devant lui. Mais c’était sans compter sur Bagnaia, qui est allé au sol, comme Joan Mir, Alex Marquez, Jack Miller ou Danilo Petrucci durant les tours précédents, et a donc offert sur un plateau le titre mondial à son rival français. Au Portugal le 7 novembre puis à Valence le 14, Fabio Quartararo aura l’occasion de courir sans pression. Le champion du monde 2021, c’est lui !

 

 

Acosta toujours pas sacré en Moto3, Gardner chanceux en Moto2


En Moto3, Pedro Acosta (Red Bull KTM Ajo) avait l’occasion de devenir le plus jeune champion du monde de l’histoire, à 17 ans. Mais le sacre de l’Espagnol attendra. Troisième du Grand Prix derrière Denis Foggia (Leopard Racing), qui remporte sa cinquième course de la saison, et son coéquipier Jaume Masia, Acosta voit Foggia revenir à 21 points, mais il aura une nouvelle opportunité d’être titré au Portugal dans deux semaines. Le Français Lorenzo Fellon (SIC58 Squadra Corse) a pris la 19eme place. En Moto2, le suspense reste entier, après la victoire de Sam Lowes (Elf Marc VDS Racing Team), sa troisième de la saison, devant son coéquipier Augusto Fernandez et Aron Canet (Aspar Team Moto2). Remy Gardner (Red Bull KTM Ajo), septième du Grand Prix, conserve la tête du classement général avec désormais 18 points d’avance sur son coéquipier Raul Fernandez, qui a raté le coche en chutant lourdement (mais sans gravité, a priori) alors qu’il était en tête du Grand Prix à mi-course.

 


>