MotoGP - GP de Malaisie : Tout se jouera à Valence !

panoramic

Francesco Bagnaia y est presque ! Le pilote italien de 25 ans est tout proche de décrocher son premier titre de champion du monde de MotoGP, dans deux semaines du côté de Valence. Vainqueur du Grand Prix de Malaisie devant Enea Bastianini et Fabio Quartararo, le pilote Ducati accroit son avance au championnat du monde, même s'il a manqué une première balle de match car il avait l'occasion d'être sacré dès ce dimanche à Sepang. Alors qu'il avait raté ses qualifications, en ne signant que le neuvième temps, Bastianini a réussi un magnifique départ pour se retrouver deuxième derrière le poleman Jorge Martin après les premiers virages. Fabio Quartararo, qui n'a pas brillé samedi non plus et partait douzième, avec une fracture du doigt suite à une chute en essais libres, a lui aussi réussi un bon départ, et occupait la cinquième place à l'issue du premier tour. Le champion du monde a ensuite dépassé Marc Marquez au quatrième tour pour se retrouver au pied du podium provisoire, derrière Martin, Bagnaia et Enea Bastianini (parti deuxième).


Premier podium depuis deux mois pour Quartararo 


Le tournant de ce Grand Prix est intervenu au septième tour, lorsque Jorge Martin a lourdement chuté, permettant à Francesco Bagnaia de prendre la tête, et virtuellement 23 points d'avance sur Fabio Quartararo en tête du championnat du monde. Trois tours plus tard, le leader s'est fait doubler par Enea Bastianini, membre de l'équipe satellite de Ducati, Gresini, et futur coéquipier de Bagnaia au sein de l'écurie officielle Ducati la saison prochaine. Mais les deux Italiens ne sont pas les meilleurs amis du monde et Bastianini a tout fait pour aller chercher la cinquième victoire de sa carrière en MotoGP. Cependant, à six tours de la fin, il s'est fait redoubler par Bagnaia. Le pilote Ducati est donc allé décrocher sa septième victoire de la saison, devant son compatriote, et devant Fabio Quartararo, qui grimpe sur son premier podium depuis l'Autriche il y a deux mois (Johann Zarco finit quant à lui 9eme après être parti 17eme). Tout le monde était donc satisfait à l'issue de la course : Bagnaia a augmenté son avance et Quartararo a retardé le sacre de son rival. Tout se jouera donc le 6 novembre à Valence. Le pilote italien a déjà neuf doigts sur le trophée de champion du monde, car s'il veut conserver son titre, le pilote français devra absolument s'imposer et que Bagnaia ne finisse pas dans les 14 premiers. Il faudra donc un miracle.

>