MLS - Le bilan de l'année : Le LAFC trop fort, trop tôt

Zlatan MLS

Les Sounders champions

Dans la plus pure tradition du sport américain, c’est une autre saison qui a démarré en MLS à l’heure des playoffs. Les Seattle Sounders, couronnés dimanche face à Toronto (3-1), ont surtout fait preuve d’une grande régularité. Deuxièmes de la conférence Ouest, ils ont toujours oscillé autour de cette place durant toute la saison régulière. Paradoxalement, c’est au premier tour qu’ils ont le plus souffert, avec une victoire 4-3 en prolongation face à Dallas. Pas de star, hormis peut-être l’Uruguayen Nicolas Lodeiro, le joueur désigné de la franchise pour bénéficier de l’exception salariale. On signalera la présence dans le staff de Djimi Traoré, l’ancien joueur de Liverpool ou Marseille.

 

Les Sounders de Seattle triomphent : 

 

Le LAFC trop fort, trop tôt

Preuve par l’inverse du « rien ne sert de courir, il faut partir à point » à l’américaine, le club qui a surdominé la saison régulière n’a pas atteint la finale. Le Los Angeles FC, qui avait mis 16 points dans la vue à son dauphin Seattle dans la conférence Ouest, a fini par tomber face aux Sounders en demi-finales (1-3) – dans la conférence Est, il n’y a eu que six points d’écart entre le premier et le deuxième, New York City devant Atlanta (64 points pour le NYFC, contre 72 pour le LAFC !). Un homme symbolise au mieux la remarquable année des Californiens : le Mexicain Carlos Vela, meilleur buteur (34), troisième meilleur passeur (15) et logiquement meilleur joueur de la saison régulière.

 

Seattle sort LAFC et se hisse en finale !

 

Les étoiles filent

 

Ils vont manquer à la MLS, tout autant qu’ils lui ont offert un nouveau coup de projecteur. Wayne Rooney et surtout Zlatan Ibrahimovic devraient quitter les Etats-Unis. C’est sûr pour le premier, futur entraîneur-joueur à Derby County (en Championship anglaise) et qui a notamment illuminé la saison d’un lob de 60 mètres avec DC United. Ce n’est pas encore officiel pour « Ibra », qui était lui dans une équipe bien plus consistante au Los Angeles Galaxy. Partie prenante notamment du plus beau match de la saison au deuxième tour de playoffs, cette défaite 5-3 dans le derby face au LAFC, l’ancien Parisien termine deuxième meilleur buteur avec 30 réalisations en 29 matches. A 38 ans.

MLS : Top 10 des buts de la saison régulière