Henry à New York, c'est non

Reuters

Démis de ses fonctions fin janvier par l'AS Monaco, Thierry Henry, à la recherche d'un nouveau club, ne reprendra pas du service avec les New York Red Bulls. C'est en tout cas ce qu'affirme le club américain, où le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France avait terminé sa carrière de joueur.

 "Les récentes informations selon lesquelles Thierry Henry rejoindrait les Red Bulls de New York sont fausses"

Les contacts annoncés entre Henry et les Red Bulls, annoncés par Sky Sports, n'avaient rien de très étonnant, vu les liens entre le technicien français et New York. En outre, un passage par la MLS lui aurait permis de faire ses armes dans un championnat moins exposé, à la manière de Patrick Vieira avec le New York City FC, avant de faire son retour en Europe. Mais alors que les nouvelles venues d'Angleterre avaient laissé sceptiques les journalistes américains qui couvrent le championnat local, les Red Bulls ont donc publié un communiqué explicite. "Les récentes informations selon lesquelles Thierry Henry rejoindrait les Red Bulls de New York sont fausses", a ainsi assuré Denis Hamlett, le directeur sportif de la formation new-yorkaise, dans un communiqué relayé par le site de la MLS.

 Pas de vainqueur entre Kansas City et les Red Bulls

Les Red Bulls, après avoir atteint la finale de conférence la saison passée, ont toutefois du mal en 2019, avec un bilan d'une seule victoires en sept journées, dont cinq matches consécutifs sans victoire, et une avant-dernière place à l'Est. Et la rumeur Henry va sans doute mettre une certaine pression sur l'entraîneur Chris Armas, en poste depuis juillet 2018.