Dave Winfield, l'homme qui a été drafté quatre fois

Si Michael Jordan a tenté une reconversion dans le baseball sans y connaître le même succès qu'au basket, d'autres joueurs ont eu l'honneur d'être draftés dans plusieurs ligues nord-américaines. Parmi eux, Dave Winfield a particulièrement marqué l'histoire. A l'image de Mickey McCarty, tight-end des Kansas City Chiefs en 1969, Noël Jenke, linebacker qui a évolué quatre saisons en NFL ou Dave Logan qui a porté le maillot des Cleveland Browns durant sept ans, Winfield a été choisi par des franchises évoluant dans trois sports différents. Mais s'il sort du lot, c'est parce que son nom a été annoncé lors de quatre drafts.

A une époque où la NBA et l'ABA ne s'étaient pas encore entendus pour régir le basket nord-américain, le natif de Saint Paul a été sélectionné par les Atlanta Hawks et par les Utah Stars. Mais il n'y a jamais évolué. Car malgré les nombreuses sollicitations, c'est dans le baseball que Dave Winfield a percé. La discipline dans laquelle il a voulu brillé dès ses 12 ans.

Drafté par les Minnesota Vikings sans avoir jamais joué au football américain


Très athlétique, l'Américain s'est illustré dès ses années lycées pour obtenir une bourse à l'Université du Minnesota. Il y a brillé en baseball mais aussi en basketball où il a participé à la première victoire de son université dans la conférence Big Ten depuis plus de 50 ans. Sportif accompli, il a été suivi par des scouts séduits par son potentiel athlétique. Sans avoir jamais joué au football américain, il a même été drafté par les Minnesota Vikings en 1973. Une proposition refusée comme celles venant du monde du basket.

« J'ai été surpris mais honnêtement, je n'ai jamais pensé y répondre favorablement. Je ne voulais pas me blesser alors qu'ils voyaient en moi un joueur capable d'évoluer tight-end car je faisais 1,98m, 104kg et que j'étais capable de courir et attraper » a-t-il expliqué. La même année, il est drafté dès le premier tour de la draft MLB par les San Diego Padres.

La franchise californienne l'a directement lancé dans le grand bain de la MLB sans même l'obliger à s'aguerrir dans les ligues mineures. Une possibilité qui a peut-être été rendue possible par son passé de basketteur. L'intéressé l'a avoué lui-même, il a utilisé les propositions venues de la NBA et de l'ABA pour négocier avec les Padres. Un choix payant. Il y est devenu une légende voyant même son maillot être retiré.

Oiseau tué en match et douze sélection au All-Star Game

 




Ses statistiques en évolution permanente lui ont permis d'être sélectionné à son premier All-Star Game en 1977. Cette sélection au match des étoiles en a appelé onze autres dont huit consécutives lors de ses huit premières années chez les célèbres Yankees. Durant ses 22 saisons professionnelles, le joueur né en 1951 a su faire parler son efficacité en tant que pitcher mais aussi dans un rôle de frappeur. Car oui, celui qui était assez complet pour pouvoir envisager passer pro dans plusieurs disciplines possédaient également toutes les qualités requises pour dominer son sport de prédilection.

A sept reprises, il remporte le Golden Glove du meilleur joueur de la MLB. Même une plainte pour cruauté envers les animaux quand il tue un oiseau pendant un match à Toronto n'a pas su faire de l'ombre à son talent. C'est d'ailleurs en rejoignant la franchise canadienne après un passage par les California Angels que Dave Winfield a enfin pu remporter les World Series.

Ce titre acquis en 1992 lui a permis de rentrer un peu plus dans la légende du baseball et d'en intégrer le Hall of Fame dès 2001. Il n'a peut-être pas marqué l'histoire du sport US autant que Michael Jordan, mais sa trajectoire unique fait de lui un monstre du sport américain.


>