"Zubi" est toujours fan de Rongier

Icon Sport

Les supporters marseillais sont conscients des limites financières de leur club. Ils n'en attendent pas moins Andoni Zubizarreta au tournant. Pour son premier mercato avec les mains libres - comprendre sans l'influence de Rudi Garcia - le Basque doit contenter un public qui cherche encore une signature estampillée "Zubi". Pour l'heure, tous les joueurs arrivés depuis sa nomination ne sont pas issus de ses réseaux, lui qui officiait auparavant au FC Barcelone et à l'Athletic Bilbao. La piste la plus chaude du moment concernant l'Olympique de Marseille ne va à nouveau pas dans le sens de la créativité. Selon L'Equipe, le club phocéen continue d'étudier la venue de Valentin Rongier, le milieu de terrain du FC Nantes.

Si n'importe quel directeur sportif français aurait pu citer Rongier comme l'un des bons milieux de terrain du championnat, Zubizarreta semble avoir une affection toute particulière pour le Mâconnais. La saison dernière, déjà, l'ancien gardien de but international espagnol avait milité pour la venue du Canari. Jugé trop cher par les deux autres membres de l'ex-triumvirat, Jacques-Henri Eyraud et Rudi Garcia, Valentin Rongier avait fini la saison à Nantes. Le voilà désormais annoncé disponible pour 15 millions d'euros. Malheureusement pour l'OM, c'est encore trop élevé au vu du famélique budget transferts dont il dispose. Lucas Ocampos a beau avoir été vendu pour le même montant à Séville, le manque à gagner provoqué par l'absence de compétition européenne à jouer n'est pas encore compensé.

Un improbable prêt ?

Zubizarreta n'entend pas pour autant lâcher l'affaire. Deux hypothèses sont étudiées pour que son obsession pour Rongier se matérialise. La première aura du mal à se concrétiser: l'OM souhaiterait proposer au FC Nantes un prêt avec option d'achat obligatoire de son milieu de terrain de 24 ans. Waldemar Kita attend de l'argent frais et il serait surprenant qu'il accepte une telle transaction. D'autant que des formations comme la Fiorentina sont aussi sur le coup.

La seconde implique une vente rapide d'un ou plusieurs des éléments dont la cote est suffisamment élevée pour donner un coup de fouet aux finances olympiennes. Morgan Sanson, qui évolue au même poste que Rongier et dans un registre similaire, est annoncé en Premier League depuis plusieurs semaines, avec des rumeurs concernant une ou deux équipes capables d'aller jusqu'à 30 millions d'euros pour le débaucher. Rien n'a pour le moment débouché sur une offre ferme et un transfert. Florian Thauvin, qui ne fera rien pour partir, est suivi par Valence, alors que plusieurs des meilleures formations européennes évaluent quotidiennement la situation de Boubacar Kamara.

Si Valentin Rongier rejoint une autre écurie, Andoni Zubizarreta devra alors rapidement rebondir et proposer quelque chose de plus innovant. Quelque chose tout court serait déjà un premier pas intéressant, à vrai dire. L'OM d'Andre Villas-Boas, qui dispute son troisième match de préparation face aux Glasgow Rangers dimanche (16 heures) n'a pas enregistré la moindre recrue pour le moment, là où ses supposés rivaux pour le top 4 ont déjà lancé les grandes manœuvres, et pour certains quasiment bouclé leur effectif.