PSG : Hector Bellerin, la bonne idée de Leonardo ?

AI / Reuters / Panoramic

Un souffle nouveau à droite. Ce slogan que ne renieraient pas certains politiciens français en 2022 pourrait aussi être le crédo de Leonardo pour le Mercato du Paris Saint-Germain. D’après le réputé journal The Guardian, le club de la capitale envisagerait sérieusement de faire d’Hector Bellerin le successeur de Thomas Meunier dans le couloir droit de sa défense. Toujours d’après le média britannique, l’état-major parisien aurait même déjà proposé aux Gunners un peu plus de 30 M€ (avec bonus) pour s’attacher les services de l’international ibérique (3 sélections). Pour le PSG, le recrutement d’un homme de couloir de haut niveau pour remplacer Thomas Meunier demeure une nécessité absolue. 

Dans l’effectif du dernier finaliste de la Ligue des Champions, Thilo Kehrer et Colin Dagba sont à l’heure actuelle les deux options de Thomas Tuchel et seul le jeune Français est un réel spécialiste du poste. Les prestations de l’Allemand lors du Final 8 à Lisbonne ont certainement convaincu Leonardo de l’urgence de recruter un nouveau joueur à cette position. Dans un marché des transferts qui s’annonce plutôt fermé compte-tenu de la crise sanitaire et de la situation économique qui en découle, chaque euro se doit d’être soigneusement dépensé. A Paris comme ailleurs. Hector Bellerin peut-il être l’homme de la situation ?

Plus à l’aise dans un 3-4-3

A Arsenal, les deux dernières saisons de l’Espagnol ont fait vaciller son statut d’incontournable du onze londonien. La faute à des blessures à répétition et notamment une rupture des ligaments croisés du genou gauche en janvier 2019. Revenu à la compétition en novembre dernier, le défenseur de 25 ans a passé son exercice à essayer de retrouver son niveau d’antan. Sans totalement convaincre. Entre sa blessure et son retour sur les terrains, Ainsley Maitland-Niles a éclot et Cédric Soares est arrivé dans l’effectif des Canonniers. Relancé par Mikel Arteta, Hector Bellerin a repris des couleurs en fin d'exercice dans un rôle de piston droit dans le 3-4-3 de l’entraîneur espagnol. Un système qui met en valeur sa vitesse et ses capacités de contre-attaquant et cache mieux que le 4-4-2 ses hésitations et tâtonnements défensifs.

Véloce et jamais avare d’efforts en attaque, le natif de Barcelone, formé à la Masia avant de s’exiler en Angleterre, est l’un des joueurs les plus rapides de Premier League. Souvent demandeur de une-deux dans les espaces, le Gunner pourrait devenir le pendant de Juan Bernat dans l’effectif du PSG. Un compatriote à qui il emprunte les mêmes qualités et doutes qu’avant sa signature en Ligue 1 : un physique qui pose questions, un talent offensif indéniable et des faiblesses défensives. Bellerin, un nouveau Bernat ? Les supporters parisiens valideraient sans doute ce scenario.

Hector Bellerin

>