OM : Mandanda ne craint pas la concurrence

Longtemps intouchable au poste de gardien de l’OM, Steve Mandanda pourrait se retrouver en concurrence avec un autre portier à partir de la saison prochaine. Voire même relégué sur le banc. Les responsables olympiens cherchent à recruter à ce poste, et des bruits suggèrent qu’ils ont déjà trouvé ce qu’ils cherchaient avec le dernier rempart allemand Alexander Nubel.

Ce vendredi, en conférence de presse, Mandanda a évoqué ce dossier et sa situation personnelle. Et, contrairement à ce que l’on pouvait croire, cela ne le dérange pas de voir son statut contesté : « Il n'y a rien à revendiquer, forcément il y a une recherche des dirigeants pour compléter la liste des gardiens. Moi je suis là, la concurrence je l'ai tout le temps. Je n'ai aucun problème là-dessus, je suis très serein avec ça ».

 

« Si je ne me sentais pas numéro 1, je serais parti »


Mandanda est prêt à accepter la concurrence. Mais, d’un autre côté, il prévient ; il fera tout pour rester titulaire le plus longtemps possible. « Est-ce que je me sens encore prêt à être numéro 1 ? Oui sinon je serai parti, j'aurai arrêté c'est catégorique. Si je sens que je n'ai plus la forme ou plus le niveau, il faut arrêter », a-t-il confié.

Élément le plus ancien de l’effectif marseillais puisqu’il y joue depuis 2007, le gardien international est fier de sa longévité. Cependant, il avoue qu’il ne réalise pas encore trop ce qu’il a accompli au sein de ce club. « Je crois que je ne prends pas conscience, mais c'est ce qui me permet de me remettre en question quand ça ne va pas. Je suis encore joueur je me consacre pleinement à ça, j'aurai le temps de prendre conscience quand j'arrêterais », a conclu le « Fenomeno ».


>