OL : Textor va racheter les parts en vente

Panoramic

L'OL va changer de patron et cela devrait être officialisé dans la soirée de ce lundi. En mars dernier, les deux actionnaires Pathé (19,38 %) et IDG (19,85 %) avaient conjointement mis en vente leurs parts et si dans un premier temps l'Américain Foster Gillett s'était mis d'accord avec le président Jean-Michel Aulas (le 8 juin), la situation a changé depuis. RMC Sport et L'Equipe informent que John Textor est en passe de racheter les actions mises en vente. Cette opération devrait aller jusqu'à une Offre publique d’achat (OPA) selon la première source.

Une augmentation immédiate du capital de près de 90 millions d'euros


À la demande de la société, le cours de bourse de l'OL a été suspendu dans la matinée (3,07 euros). Gillett avait jusqu'à jeudi dernier afin d'apporter les garanties bancaires nécessaires à son offre, ce qu'il n'a pas su faire, même avec un délai jusqu'à ce lundi, rapporte L'Equipe. Si il n'a jamais été considéré comme un favori sur le dossier du rachat des parts, John Textor, notamment propriétaire de Botafogo et du RWD Molenbeek, a su apporter des garanties malgré une offre inférieure à celle de Gillet (qui était de près de 600 millions d'euros). Plus encore, Textor a, selon L'Equipe, su respecter le cahier des charges imposé par Jean-Michel Aulas : procéder à une augmentation de capital immédiate d'environ 90 millions d'euros.

Le changement de dimension économique de l'OL n'est désormais plus qu'une question d'heures. Tandis qu'Aulas restera encore à la présidence de Lyon pour environ trois saisons supplémentaires, comme prévu par la "période de gouvernance", Textor devrait investir une "forte somme" dans le mercato estival, selon RMC Sport.

>