OL : Onana viendra ou viendra pas ?

Reuters

Le 7 août prochain, sur la pelouse du Groupama Stadium pour l'ouverture de la saison de l'Olympique Lyonnais contre le stade Brestois (17h), nombreux seront les observateurs à scruter l'homme qui gardera la cage rhodanienne. Si pour l'heure, un seul et unique nom est connu, celui de l'habitué du poste, Anthony Lopes, ce n'est un secret pour personne que le club de Jean-Michel Aulas cherche à attirer une autre pointure pour le concurrencer. Arrivé à la fin du mois de mai en remplacement de Rudi Garcia à la tête de l'équipe, Peter Bosz a déjà commencé à confectionner sa liste de joueurs pour renforcer l'équipe avant le début de l'exercice 2021/2022.

Et parmi celle-ci, on retrouve le nom d'André Onana, le portier qu'il avait eu sous ses ordres avec l'Ajax Amsterdam en Eredivisie. Le hic est que les pourparlers entre les deux clubs s'éternisent depuis plusieurs semaines et qu'à quinze jours du début de la saison, le Camerounais n'est toujours pas un joueur de l'Olympique Lyonnais. Malgré une suspension de 9 mois (entamée depuis le 4 février jusqu'au 3 novembre prochain) pour dopage (prise d'une substance interdite, le Lasimac), André Onana s'est mis d'accord avec le club français sur un contrat de cinq ans. Reste à convaincre le club amstellodamois de le lâcher et cela n'a rien d'une partie de plaisir.

Arsenal et l'Inter ont lâché

Selon France Football, la sérénité est toujours le maître mot dans le clan du portier de 25 ans même si on imagine difficilement l'opération se concrétiser avant le lancement de la saison de Ligue 1. Tandis qu'Arsenal a stoppé tout contact avec André Onana et que l'Inter ne s'est jamais réellement manifesté, l'Olympique Lyonnais est désormais seul sur le dossier et cherche toujours la clé pour faire plier les dirigeants de l'Ajax qui réclament 10 millions d'euros pour leur numéro 24.

Toujours selon FF, l'OL prépare une offre de 3 millions d'euros et un pourcentage à la revente pour enrôler le portier international. Selon des proches du dossier, on imagine mal Jean-Michel Aulas satisfaire aux exigences du club batave, encore moins pour un gardien disponible qu'à partir du début du mois de novembre. L'incertitude demeure toujours présente sur la faisabilité de l'affaire sauf pour Anthony Lopes, pas forcément ravi de l'arrivée d'un potentiel concurrent.


>