MLS - Rooney s'en va vivre son rêve américain

Reuters

Au pays de l'Oncle Sam, DC United est une franchise qui court après son glorieux passé. L'équipe de Washington avait remporté quatre des neuf premières éditions du championnat dans sa version moderne créé en 1996, échouant aussi une fois en finale. Et depuis, plus rien... Là où d'autres équipes sont parvenues à séduire quelques stars du football européen ou sud-américain pour s'offrir un peu de visibilité médiatique, et des résultats probants sur le pré par ailleurs pour certaines, DC United était resté en retrait. Les pensionnaires de l'Audi Field vont changer de galaxie dans les semaines à venir, puisqu'ils sont parvenus à convaincre une légende du football anglais.

Comme annoncé depuis plusieurs semaines déjà, Wayne Rooney a acté ce jeudi son départ pour le continent nord-américain. L'ancien international anglais tourne ainsi le dos à son pays natal, où il aura été une véritable référence avant de connaître de plus en plus de difficultés à compter de l'exercice 2015-2016, sous le maillot de Manchester United. Tant et si bien que, l'été dernier, il avait pris la décision de quitter les Red Devils de José Mourinho pour retrouver son club formateur, Everton. Les Toffees avaient opéré un recrutement ambitieux et voulaient affirmer leur volonté de se mêler aux meilleures équipes du Royaume, mais tout ne s'est pas déroulé comme prévu, essentiellement durant la première moitié de saison. Wayne Rooney a lui fait le job, signant notamment 10 réalisations en 31 apparitions en Premier League.

Le natif de Liverpool a bouclé la boucle, et peut donc désormais quitter le devant de la scène pour s'en aller conquérir la Major League Soccer, dans la foulée des Zlatan Ibrahimovic, David Villa, Sebastian Giovinco ou Bastian Schweinsteiger. Et s'il parvient de surcroît à ramener DC United sur le devant de la scène footballistique, l'histoire n'en sera que plus belle, car pour l'heure, les hommes de Ben Olsen sont bons derniers de la Conférence est...