Mercato : West Ham hésite pour Nasri

Icon Sport

Lundi, tout semblait acté à en croire la presse anglaise... Samir Nasri devait parapher un contrat de six mois en faveur de West Ham United, entre le 1er janvier et le 30 juin prochain. Et ce après avoir été autorisé à s'entraîner avec le club londonien depuis le début du mois de novembre. Ces quelques jours passés sur les bords de la Tamise, en quelque sorte pour être supervisé et testé par Manuel Pellegrini et ses sbires, semblaient avoir convaincu tout le monde.

Et le milieu de terrain offensif formé à l'Olympique de Marseille avait même donné son accord pour un salaire hebdomadaire estimé à 90 000 euros environ. Pas mal pour un joueur dont le dernier match officiel remonte à novembre 2017, en Turquie, lorsqu'il portait encore les couleurs d'Antalyaspor. L'ancien international tricolore allait donc trouver le moyen de se relancer, à 31 ans, au sortir d'une suspension de 18 mois pour dopage, pour avoir profité d'une perfusion de vitamines, un procédé rigoureusement interdit par la FIFA.

Samir Nasri pouvait donc se faire une joie de collaborer à nouveau avec Manuel Pellegrini, un technicien chilien qui s'était appuyés sur ses qualités à Manchester City par le passé. Sauf que, selon les informations de Sky Sports, le deal pourrait bien ne jamais être signé. Désormais, les pensionnaires de Premier League paraissent hésitants, la faute essentiellement à la condition physique globale du joueur. Le staff technique et médical aurait de sérieux doutes quant à la capacité de l'ancien Gunner d'être rapidement apte à reprendre part à une rencontre de Premier League. Or, les Hammers n'ont pas envie d'attendre plusieurs semaines pour un joueur engagé sur du court terme. Nasri va-t-il devoir trouver une nouvelle planche de salut ?

nasri