Mercato : Que va faire Valère Germain ?

Panoramic

La dernière fois que Valère Germain a porté le maillot de l’OM, c’était début mars, lors de l’élimination humiliante par les amateurs du Canet-en-Roussillon en 16es de finale de la Coupe de France (2-1). L’entraîneur marseillais ne s’appelait pas encore Jorge Sampaoli mais Nasser Larguet. Et si le coach intérimaire avait régulièrement aligné l’attaquant, son successeur n’a jamais compté sur lui, et il est arrivé au terme de son contrat sans jouer la moindre minute de plus.

Désormais libre, l’attaquant de 31 ans ne manque pas d’options. Il y a moins de deux semaines, un accord salarial avec Montpellier avait été évoqué par L'Equipe, avec des émoluments mensuels quatre fois inférieurs à ceux qu’il percevait à Marseille (75 000 euros). Mais rien n’a été conclu, même si le départ d’Andy Delort (Nice), conjugué au probable transfert de Gaëtan Laborde, pourrait faire accélérer le club héraultais, qui n’est pas seul sur le coup.

 

Bordeaux aussi sur le coup


Car l’AS Saint-Etienne s’est clairement positionné dans le dossier, assure RMC. Toujours à la recherche d’une victoire après quatre journées de championnat, les Verts seraient déjà entrés en contact avec le joueur passé par Monaco et Nice. Vont-ils réussir à le convaincre de les rejoindre ? Cela reste à voir. Car il a aussi le choix, au moins, avec un troisième club français. Toujours selon RMC, il s’agirait des Girondins de Bordeaux.

Des Bordelais sur le point de céder le convoité attaquant sud-coréen Ui-jo Hwang. Un joueur pour qui Bordeaux aurait accepté une offre de 14 millions de la part d’un club dont l’identité n’a pas filtré, précise 20 Minutes. Un départ qui doit entraîner l’arrivée d’un remplaçant, et Germain constituerait un renfort d’expérience, à un tarif a priori relativement abordable. Le joueur aux 55 buts et aux 248 matchs en Ligue 1 va maintenant devoir choisir. Même si, en tant que joueur libre, il peut s’engager après la date de clôture du mercato estival, programmée mardi soir.

>