Mercato : Mbappé ne fera "pas de coups en traître" au PSG

Reuters

S'il n'a toujours pas prolongé son contrat avec le Paris Saint-Germain, Kylian Mbappé ne fera "pas de coups (...) en traître" à son club, assure-t-il dans une interview au mensuel France Football, samedi, à trois jours des débuts de la France à l'Euro. "Le PSG comprend ma demande" de prendre du temps pour décider, "sans doute aussi parce qu'il sait que je ne ferai pas de coups en douce ni en traître", assure la star du PSG et de l'équipe de France, qui affronte l'Allemagne mardi à Munich.

"Être un grand joueur, ça se prouve aussi en dehors du terrain où il faut savoir faire les choses proprement et avec classe", ajoute le meilleur buteur de Ligue 1 dans la première parution de "FF" sous forme de mensuel.  Le PSG espère prolonger sa star, en fin de contrat dans un an, comme elle l'a fait pour son autre tête de pont, le Brésilien Neymar, qui a renouvelé jusqu'en 2025.

"Je n'ai pas encore la réponse"

Mais le champion du monde est très convoité, notamment par le Real Madrid. Le club "est compréhensif, il n'y a pas de problème. Je ne suis pas fou : je sais bien qu'un projet avec ou sans moi, ce n'est pas tout à fait la même chose pour le club", assure Mbappé.

Mais "je dois prendre la bonne décision, qui est difficile (...). Je suis dans un endroit où je me plais, où je me sens bien. Mais est-ce qu'il s'agit du meilleur endroit pour moi ? Je n'ai pas encore la réponse", ajoute l'international de 22 ans (44 sélections, 17 buts). "Je n'essaie pas de gagner du temps. Je prends juste le temps de la réflexion pour être sûr de mon choix final", assure le joueur.

Mais cette décision "n'est pas un poids", insiste Mbappé. "Je dirais presque que ça me sert. Encore un peu plus que d'habitude, je me retrouve sous le feu des projecteurs dans l'attente de ma décision. Et moi j'aime ça, être dans la lumière. Pendant toute la journée, on parle de ma décision, mais, le jour du match, moi j'ai envie de te rappeler que je suis footballeur professionnel et t'obliger à parler de mon foot plutôt que de mon avenir."


>