Mercato, les dossiers chauds du mois d'août

Reuters

Paris, un dernier gros poisson ?

Après un début de mercato très actif et très ambitieux avec les arrivées de Georginio Winjaldum, Achraf Hakimi, Sergio Ramos et Gianluigi Donnarumma, Paris n’a pas tout à fait dit son dernier mot sur le front des transferts, et rêve d’ajouter un nouveau gros poisson à son effectif. Son nom ? Paul Pogba. Si le milieu de terrain souhaite a priori venir dans la capitale, le club parisien va devoir dégraisser son effectif pour faire venir l’international tricolore. Une tâche ardue pour Leonardo, alors que les pistes ne se multiplient pas pour les différents joueurs mis sur le marché : Sergio Rico, Rafinha, Pablo Sarabia, Leyvin Kurzawa, voire Leandro Paredes ou Mauro Icardi.  Enfin, dernier dossier à suivre du coin de l’oeil, celui de l’éventuel prolongation de contrat de Kylian Mbappé…

 

OM, encore des arrivées ? 

Avec pas moins de huit nouveaux joueurs, l’OM a été l’autre grand animateur de ce début de mercato. Et ce n’est pas fini, puisque Pablo Longario planche encore sur le dossier des latéraux, notamment à droite. Alors que Pol Lirola et Daniel Wass sont annoncés avec insistance, ils n’ont pas encore fait leurs valises pour la Commanderie. Pour le reste, le club marseillais doit également se montrer actif sur le front des départs, ce qui conditionnera d’autres nouvelles arrivées, à l’image du poste d’attaquant, ou Dario Benedetto pourrait laisser sa place à un autre suppléant pour seconder Arkadiusz Milik. Quid également de Bouba Kamara, à qui il reste une année de contrat, une situation qui ne plaît pas à Pablo Longoria ? Le président marseillais n’est pas encore prêt à prendre du repos… 

Bordeaux, enfin à l'attaque ?

Forcément discret sur son mercato pendant son changement de propriétaire, Bordeaux a d’abord planché sur le nom de son entraîneur. Vladimir Petkovic désormais à la tête de l’effectif girondin, la feuille de route est fixée pour le directeur technique, Admar Lopes. Si l’effectif va voir partir quelques actifs (Toma Basic, Hwang, Samuel Kalu et Josh Maja), L’Equipe annonce que les Girondins espèrent pas moins d’une dizaine d’arrivées pour renforcer son équipe. A l’heure actuelle, l’ailier droit Alberth Elis et l’arrière gauche Ricardo Mangas devraient arriver en provenance de Boavista, tout comme un autre latéral, Gideon Mensah, actuellement à Salzbourg. Ce ne sera pas évidemment pas suffisant pour améliorer la compétitivité du groupe bordelais, et le téléphone devrait chauffer du côté du Haillan…

Lille, un champion à l'action ?

Champion de France en titre, Lille s’est pour le moment montré très discret sur le front des transferts, avec un seul nouveau visage à Luchin… celui de l’entraîneur, Jocelyn Gourvennec. Pour le reste, Boubakary Soumaré (Leicester) et Mike Maignan (AC Milan) ont quitté l’effectif… sans être remplacés. Un vrai problème pour le poste de gardien de but, où le Brésilien Leo Jardim semble bien léger pour prendre la succession de l’ancien Parisien, surtout en Ligue des champions. Si les pistes (Olsen, Rico, Rajkovic) se multiplient, aucun n’aboutit pour le moment, alors que le jeune milieu d’Hambourg, Amadou Onana, pourrait lui renforcer l’entre-jeu nordiste. Reste également à surveiller la colonne des départs, puisque Renato Sanches est annoncé un peu partout en Europe. Un départ lucratif à même de financer d’éventuelles arrivées ? 

Monaco n'a pas fini ses emplettes

Troisième de la saison passée, Monaco espère continuer à grimper dans la hiérarchie de la Ligue 1. Pour cela, l’ASM a rapidement mis la main sur le portier Alexander Nübel et sur l’ailier gauche Ismaïl Jakobs. Mais le club de la Principauté n’en a pas terminé, et compte bien encore investir sur de (jeunes) recrues. Ainsi, Jean Lucas (OL) et Myron Boadu (AZ Alkmaar) devraient rapidement débarquer dans la Principauté, pour pas moins de 35 millions d’euros. Un fort investissement du club monégasque, qui compte bien jouer les trouble-fêtes en tête du classement. « La prochaine étape, c'est de faire mieux. C'est une nouvelle saison et l'idée est simple : faire mieux que la troisième place », confirmait ainsi Wissam Ben Yedder, il y a quelques jours, dans les colonnes de L’Equipe. 

>