Mercato : Les bonnes pioches du Mercato hivernal

Edinson Cavani, un feuilleton qui devrait durer


Barré au Paris Saint-Germain par Mauro Icardi, il ne fait désormais plus guère de doutes que Edinson Cavani, meilleur buteur de l'histoire du PSG, va quitter le club de la Capitale. D'autant plus que l'international uruguayen se retrouve en fin de contrat en juin prochain. Alors qu'un accord existe entre le joueur et l'Atlético de Madrid sur la base d'un contrat de trois ans, cela ne signifie pas forcément que l'affaire est bouclée, loin de là. Le PSG s'annonce visiblement dur en affaires.

Le Parisien, tout comme L'Equipe, semblent même croire qu'il n'y a quasiment aucune chance de voir le buteur s'en aller dès janvier. Si Cavani reste donc une bonne pioche, il semblerait que sa formation ne soit pas de cet avis-là. A moins, visiblement, qu'un club soit disposé à mettre, sur la table, une offre dépassant au moins les 10 millions d'euros.

Christian Eriksen, l'homme que tout le monde s'arrache


Le grand animateur de ce Mercato hivernal, ce devrait être Christian Eriksen, à n'en pas douter. En fin de contrat en juin prochain, l'international danois possède une certaine valeur marchande non négligeable. Selon Transfermarkt, elle serait même de l'ordre de 90 millions d'euros. Pour éviter de le voir partir gratuitement l'été prochain, son club, Tottenham, a tout intérêt à lui trouver un point de chute dès cet hiver.

Déjà annoncé sur le départ l'été dernier, le milieu de terrain était finalement resté chez les Spurs. Une situation qui pourrait donc s'inverser dès l'ouverture de cette période de mutations. Plusieurs noms de clubs circulent comme le Paris Saint-Germain voire le Real Madrid. Manchester United s'est également montré particulièrement intéressé, mais souhaiterait plutôt l'attirer en juin prochain, histoire de ne pas avoir un seul petit centime à débourser.

Dries Mertens, la belle affaire en attaque


A Naples, cette saison, rien ne va plus. Les résultats sont en berne et certains joueurs sont même entrés en conflit avec leur direction. Le club pourrait ainsi voir partir plusieurs de ses cadres, comme par exemple un certain Dries Mertens, dont la valeur marchande s'élève à 25 millions d'euros, selon Transfermarkt. En fin de contrat en juin prochain, l'international belge attise déjà les convoitises.

La piste Inter Milan a rapidement pris du plomb dans l'aile, dans la mesure où les Partenopei n'ont aucunement l'intention de renforcer un concurrent dans le championnat d'Italie. En revanche, il n'est pas dit que l'avant-centre n'aille pas voir ailleurs, dès cet hiver d'ailleurs, à l'étranger. En manque cruel d'attaquants, l'Atlético de Madrid serait sur les rangs, alors que le Borussia Dortmund aurait reçu, il y a de cela quelques jours, une fin de non-recevoir de la part du principal intéressé.


>