Mercato : Les bonnes occasions pour l'OM

Reuters

Dernier de son groupe de Ligue Europa et éliminé dès son entrée en lice en Coupe de France et en Coupe de la Ligue, l’Olympique de Marseille vit une saison aux antipodes de la précédente. Sixièmes en championnat, les Phocéens vont devoir relever la tête lors des matchs retour pour tenter de sauver les meubles. Le mercato hivernal représente une occasion à ne pas manquer pour redonner des couleurs à un effectif bien terne cette saison.

Njie, Hubocan… L’OM doit d’abord dégraisser
 

Hormis Zambo Anguissa, l’OM n’a pas vendu de joueur majeur l’été dernier. Pourtant, à mi-saison, l’effectif tire déjà la langue. Si les principales recrues, Kevin Strootman, Nemanja Radonjic et Duje Caleta-Sar ne se sont pas (encore) adaptées aux idées prônées par Rudi Garcia, d’autres joueurs brillent par leur absence. Désireux de renforcer certains postes cet hiver, Marseille va d’abord devoir dégraisser. Dans le secteur défensif, Aymen Abdennour et Tomas Hubocan n’ont quasiment pas joué de la saison. Au milieu de terrain, Grégory Sertic a complètement disparu des radars, avec seulement 122 minutes de jeu à son actif. Devant, Kostas Mitroglou et Valère Germain n’ont jamais réellement donné satisfaction, tandis que Clinton Njie jouit d’une bonne cote en Premier League.


En vendant ces quelques joueurs et en tranchant sur le sort des recrues estivales, l’Olympique de Marseille pourrait alléger sa masse salariale et récupérer un certain pécule, et ainsi investir sur les bonnes occasions du mercato hivernal : dans six mois, plusieurs joueurs arriveront en fin de contrat. Pourquoi ne pas en profiter ?

Des coups en or en défense
 

Mi-décembre, en s’inclinant 3-1 contre Limassol, l’OM devenait la première équipe des cinq grands championnats à franchir la barre des 80 buts encaissés en 2018. Inquiétants dans le secteur défensif, les Phocéens doivent se renforcer. Pour sa charnière centrale, deux joueurs d’expérience arrivent en fin de contrat à l’issue de la saison. Il s’agit d’Eliaquim Mangala et de Victor Ruiz. Le Français n’a pas joué cette saison avec Manchester City mais entretient sa forme physique avec l’équipe réserve. Il serait notamment dans les petits papiers de l’Inter Milan, prêt à le relancer après sa blessure du genou survenue avec Everton l’année dernière. Son salaire pourrait d'ailleurs poser problème à l'état-major marseillais. De son côté, Victor Ruiz enchaîne les matchs avec Villarreal. Défenseur central d’expérience, il est notamment passé par l’Espanyol Barcelone, le Napoli et Valence.


Pour renforcer son côté gauche de la défense et faire souffler un Jordan Amavi loin de son meilleur niveau, l’OM pourrait se pencher sur Alberto Moreno et Nacho Monreal. Les deux joueurs arrivent en fin de contrat cet été et sont donc déjà autorisés à parler avec d’autres clubs. Le latéral de Liverpool a disputé deux rencontres de Premier League cette saison, tandis que le joueur d’Arsenal a pris part à 10 rencontres pour un but et deux passes décisives. A droite, Matteo Darmian et Kenny Lala arrivent également en fin de contrat dans quelques mois. L’Italien n’a jamais su s’imposer à Manchester United et n’entre plus dans les plans de son entraîneur, même s’il reste régulièrement appelé avec la sélection italienne. De son côté, Kenny Lala fait figure d’indéboulonnable avec Strasbourg. Avec trois buts et six passes décisives, il est certainement le latéral droit le plus prolifique en Ligue 1 Conforama. Courtisé par plusieurs clubs européens, le Français aura l’embarras du choix pour sa prochaine destination.

De l’expérience au milieu de terrain
 

Arrivé cet été en provenance de la Roma contre 25 millions d’euros plus trois de bonus, Kevin Strootman ne s’est pas montré sous ses meilleurs jours à l’OM. Avec un Luiz Gustavo moins tranchant que la saison passée et un Maxime Lopez bien trop tendre, c’est tout le milieu de terrain marseillais qui s’en retrouve dégradé. En fin de contrat avec Tottenham cet été, Mousa Dembélé représenterait le milieu de terrain idéal pour les Phocéens. Moins utilisé qu’à l’accoutumée par Mauricio Pochettino, il a tout de même disputé dix rencontres de Premier League et deux de Ligue des Champions. Son avenir semble toutefois s’inscrire du côté de la Chine.


Si Ander Herrera, Aaron Ramsey et Juan Mata arrivent également en fin de contrat à l’issue de la saison, ils semblent assez inabordables pour l’OM. Milieu de terrain indispensable du FC Porto, Héctor Herrera aurait le profil idoine pour Marseille. Cette saison, il a disputé les six matchs de Ligue des Champions pour deux buts et une passe décisive. L’Inter Milan et l’OL seraient également sur les rangs. En fin de contrat avec le CSKA Moscou, Alan Dzagoev pourrait également apporter son savoir-faire à l’OM.

Le pari Balotelli en attaque ?
 

En attaque, peu nombreux sont les joueurs à arriver en fin de contrat à l’issue de la saison (tout comme les gardiens de but d’ailleurs). Avec l’arrivée probable de Gonzalo Higuain à Chelsea, Olivier Giroud pourrait être amené à changer d’air. Reste à savoir si le Français pourrait être convaincu par le projet de l’OM. Dans son ancienne équipe, Arsenal, Danny Welbeck arrive également en fin de contrat. Titularisé à une reprise seulement en Premier League, l’Anglais pourrait toutefois manquer de rythme, tout comme Daniel Sturridge (419 minutes de jeu cette saison) et Munir El Haddadi (213 minutes). L’OM pourrait alors se tourner du côté d’Eibar pour Sergi Enrich (17 matchs, 4 buts, 1 passe décisive) ou du Werder Brême pour Max Kruse (17 matchs, 4 buts, 3 passes décisives). Des noms peu connus, qui ne passeraient peut-être pas auprès des supporteurs phocéens.


Marseille pourrait finalement se tourner du côté de Mario Balotelli, annoncé avec insistance du côté de la Canebière cet hiver. Rudi Garcia et consorts prendraient alors un véritable risque, pour un joueur qui n’a pas marqué le moindre but avec Nice en dix rencontres de championnat cette saison. Mais l’idée a tout de même de quoi séduire