Lille : Après le sacre, l’hémorragie ?

Reuters
Ils ont bien fêté ça. Au lendemain de leur victoire 2-1 à Angers, synonyme de quatrième sacre dans l’histoire du club après ceux de 1946, 1954 et 2011, les Lillois ont parcouru le centre-ville lundi après-midi dans un bus à impériale, afin de célébrer pendant près de deux heures ce titre avec leurs supporters, dans une ferveur incroyable. Des fans qui ont sans doute vu certains de leurs héros pour la dernière fois. Car malgré ce sacre, le LOSC devrait encore connaître une hémorragie à l’intersaison.

Une vraie habitude, alors que cinq des six plus grosses ventes de l’histoire du club ont été effectuées ces deux dernières saisons : Nicolas Pépé (Arsenal, 80 millions d’euros), Rafael Leao (AC Milan, 30 millions) et Thiago Mendes (Lyon, 22 millions) en 2019, puis Victor Osimhen (Naples, 70 millions) et Gabriel (Arsenal, 26 millions) l’an dernier. Et un premier départ devrait être acté dans les prochaines heures, celui du gardien international tricolore Mike Maignan, en partance pour l’AC Milan et qui est déjà arrivé en Lombardie.


Soumaré après Maignan

Formé au PSG, comme Maignan, le milieu Boubakary Soumaré va lui rejoindre la Premier League et s’engager avec Leicester, pour une somme évaluée à 25 millions d’euros. Le défenseur néerlandais Sven Botman, qui est l’une des révélations de la saison, est très suivi en Premier League et pourrait déjà quitter le Nord en cas d’offre satisfaisante, tout comme Renato Sanches. Les deux Jonathan, Ikoné et Bamba, seraient également sur le départ, alors que Zeki Celik, retenu cet hiver malgré une offre de la Roma, plait toujours autant à l’étranger. Le cas de José Fonte, en fin de contrat, n’est lui pas encore réglé.

Un effectif qui risque donc d’être chamboulé, et de perdre aussi son entraîneur. Christophe Galtier est notamment annoncé dans le viseur de l’OGC Nice et de l’Olympique Lyonnais, et il ne devrait pas poursuivre une aventure débutée en décembre 2017. "Si on avait vendu des joueurs, on n’en serait pas là, a confié le président Olivier Létang sur France Bleu. L’important pour nous est de garder une équipe compétitive. Le projet sportif est le plus important." Il le faudra pour pouvoir enfin exister en Ligue des Champions…

>