Ligue 1 : Nice a "besoin de transferts", prévient Lucien Favre

Reuters

Alors que Nice, 5e du dernier championnat, partira en stage dans le sud du Portugal du 14 au 23 juillet, le technicien suisse n'est cependant pas certain de s'y rendre avec de nouveaux éléments. "On verra, a-t-il déclaré. Je me rappelle la première année (à Nice en 2016, NDLR), quelques joueurs sont arrivés très tard. C'est typique de la période des transferts." "On va tenter de faire du mieux possible jusqu'à la fin des transferts, a-t-il poursuivi. On a besoin de transferts. Tout le monde était d'accord (au sein de la direction du club, NDLR). On me l'avait dit bien avant que je vienne là. Mais les transferts, ça ne se fait pas comme ça. C'est très difficile, il y a de la concurrence." Le président Jean-Pierre Rivère a suivi ce match de reprise en compagnie de Dave Brailsford, directeur du sport chez Ineos, le groupe britannique propriétaire de l'OGC Nice. Iain Moody, consultant externe en transferts, était également présent.

L'entraîneur suisse s'est dit satisfait de cette "entrée en matière très intensive" contre un Cercle Bruges "très agressif". Il a apprécié la combinaison "Thuram-Gouiri-Thuram-Delort pour un but magnifique". Il a aussi aimé les apports des jeunes Mendy, 18 ans, ou Traoré, 15 ans, du gardien Bulka et du revenant Claude-Maurice. Jeudi prochain, Favre partira en stage "avec 22 ou 23 joueurs". "On a plusieurs matches prévus (Benfica le 15 juillet, Fulham le 16 et l'AS Roma le 23, NDLR). Mais on aimerait aussi faire des onze contre onze en interne pour voir les joueurs dans leur position, voir comment ils agissent dans un système, etc...", a-t-il expliqué. "On va bosser", a conclu Favre, dont l'équipe a évolué en 4-3-3 mais qui ne veut pas "rester fixé sur un système". "A la fin, tout dépend des joueurs qu'on aura", a-t-il conclu. 


>