Le nouveau défi de Mitroglou

Icon Sport

Lorsqu'il avait rejoint l'Olympique de Marseille dans les dernières heures du mercato estival 2017, les supporters locaux avaient alors bon espoir de le voir enchaîner les buts du côté du stade Vélodrome. Après tout, Konstantinos Mitroglou n'avait-il pas bouclé deux saisons de rang à une vingtaine de buts inscrits sous les couleurs du Benfica de Lisbonne ? La suite, tout le monde la connaît, même ceux qui ne suivent pas forcément l'actualité de la formation phocéenne de près. Car l'attaquant international grec est devenu un petit phénomène de la Ligue 1, la faute à sa maladresse technique, à son manque d'efficacité et à sa lenteur évidente.

Les recruteurs marseillais et Rudi Garcia s'étaient faits flouer par les Aigles lisboètes, et les deux saisons précédentes du principal intéressé, recruté à hauteur de... 18 millions d'euros. Un montant qui paraît aujourd'hui surréaliste eu égard à ce qu'a pu montrer Mitroglou en deux ans. Car, faut-il le rappeler, un contrat lie encore l'OM à son boulet, et ce jusqu'en juin 2021. Quant au premier concerné, il continue de traîner sur les terrains d'Europe, et s'est vu offrir une nouvelle chance de faire taire ses détracteurs mercredi soir. En effet, le Galatasaray Istanbul, qui avait pris le pari de le relancer en janvier dernier, avec à la clef un contrat courant jusqu'en juin 2020, a reconnu son erreur.

d

 

Le Grec a en quelque sorte été 'coupé', renvoyé à l'OM, et expédié dans la foulée aux Pays-Bas. Là-bas, le PSV Eindhoven a donc estimé que le risque Mitroglou valait la peine d'être encouru, sous la forme d'un nouveau prêt courant jusqu'au terme de l'exercice en cours. Charge donc désormais au principal intéressé de trouver enfin la solution pour retrouver un niveau de jeu au moins digne de l'élite néerlandaise. En attendant, l'OM s'en lave les mains. Enfin pour l'instant, car l'été prochain, Kostas reviendra à coup sûr comme un boomerang sur le Vieux-Port, s'il n'a pas réussi à se refaire une santé au PSV. Avec encore une année de contrat à honorer...


>