Le Brésilien Paulinho dernier grand nom en date à quitter le championnat chinois

Reuters

L'ex-milieu de terrain de Tottenham et Barcelone, qui a été décrit comme le meilleur joueur étranger de l'histoire du championnat chinois, a brillé avec le club entraîné par l'Italien Fabio Cannavaro en ayant disputé 176 matches et marqué 74 buts au cours de deux passages réussis à Guangzhou. Resté bloqué au Brésil, l'ancien international auriverde (56 sélections, 13 buts) n'a pas pu revenir en Chine en raison des conditions d'entrée strictes mises en place par le pays en matière de coronavirus. "Après des négociations amicales, notre club et Paulinho ont officiellement mis fin au contrat aujourd'hui, conformément à l'accord", a déclaré le Guangzhou FC.

Paulinho, 32 ans, a signé à Guangzhou en provenance de Tottenham en juin 2015 et ses performances en Super League chinoise lui ont valu d'être transféré au FC Barcelone pour 40 millions d'euros deux ans plus tard, en août 2017. Le milieu relayeur a passé une saison avec le club catalan avant de retourner à Guangzhou, d'abord en prêt en juillet 2018 puis transféré définitivement en Chine contre 42 millions d'euros en janvier 2019. Avec ce club, il a remporté la Ligue des champions asiatique, trois titres de champion et une coupe de Chine.

Au-delà du palmarès, le joueur surnommé "Oiseau violent" en Chine en raison de son style de jeu a reçu de nombreux éloges pour avoir semblé si bien s'intégrer dans le pays, notamment en chantant l'hymne national avant les matches. Les médias chinois n'ont pas tari d'éloges à l'égard de Paulinho lundi, Soccer News affirmant qu'il était un joueur étranger "modèle" et la plateforme en ligne Tencent le qualifiant de "meilleur joueur étranger de l'histoire" du championnat local.

Il est le dernier en date d'une série de grands noms à quitter la Chine alors que le pays se serre la ceinture au niveau des investissements footballistiques après avoir attiré des stars comme l'Argentin Carlos Tevez ou le Brésilien Oscar grâce à des salaires mirobolants. Les Brésiliens Talisca, Hulk et Alex Teixeira, ainsi que les Italiens Graziano Pelle, Stephan El Shaarawy et Eder, ont tous quitté la CSL depuis la saison dernière.


>