FIFA : Maintien des règles spéciales pour les joueurs en Ukraine et en Russie

Panoramic


La FIFA ne change rien à sa ligne de conduite. Intronisée au moment de l'entame du conflit russo-ukrainien, la libre circulation des footballeurs des pays concernés a été prolongée jusqu'en 2023, ce mardi. "Le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé de prolonger l'application des règles temporaires d'emploi établies dans le règlement du statut et du transfert des joueurs (RSTJ) afin d'aider concrètement les joueurs, entraîneurs et clubs subissant les conséquences de la guerre en Ukraine", précise l'instance dans un communiqué officiel.

Les transferts de mineurs autorisés pour les joueurs fuyant l'Ukraine


La FIFA a continué en précisant que "les dispositions approuvées par le Bureau du Conseil établissent que, au cas où les clubs affiliés à la Fédération ukrainienne de football (UAF) ou à la Fédération russe de football (FUR) ne parviendraient pas à un accord mutuel avec leurs joueurs et/ou entraîneurs étrangers le 30 juin 2022 au plus tard - et sauf accord contraire conclu par écrit -, lesdits joueurs et entraîneurs sont en droit de suspendre leur contrat de travail jusqu'au 30 juin 2023".

Concernant les mineurs fuyant l'Ukraine avec leurs parents en raison du conflit, l'instance a spécifié que les concernés seront "réputés satisfaire aux obligations de l'article 19, al. 2a du RSTJ, les exemptant ainsi de la règle empêchant les transferts internationaux de joueurs de moins de 18 ans". Promettant de superviser la situation en Ukraine, la FIFA a appelé  "à une cessation immédiate des hostilités et à un retour à la paix".

>