Arsenal : Le grand ménage à venir ?

Reuters

Qui sera sur la liste des intouchables au Mercato d'été du côté d'Arsenal ? A priori personne. De Pierre-Emerick Aubameyang à Alexandre Lacazette en passant par Mesut Özil ou Mattéo Guendouzi, la case des départs pourrait être très fournie. 9ème du classement et relégué à huit points de la quatrième place occupée par Chelsea au moment de l'interruption du championnat, le club du nord de Londres vivait un exercice très compliqué, entre une élimination prématurée à domicile en C3 contre l'Olympiakos en février et le renvoi d'Unai Emery fin novembre.

Özil, par ici la sortie

Le cas d'Aubameyang est évidemment le plus épineux pour le board des Gunners. L'avant-centre gabonais, deuxième meilleur buteur de Premier League (17 réalisations) sera en fin de contrat en 2021. Alors qu'il aura 31 ans en juin, l'ex-attaquant de Dortmund est le joueur le plus fiable des Canonniers depuis son arrivée en Angleterre contre 63 M€ et compile sur cet exercice presque la moitié des buts de son équipe en championnat. Le perdre gratuitement dans un an serait un très mauvais signal envoyé aux supporters. Le prolonger avant le début du marché des transferts ? Le natif du Laval réclamera sûrement des garanties avant d'apposer sa signature au contrat.

Pour Mesut Özil en revanche, la donne semble plus claire : l'Allemand est sur le départ. En froid avec Emery puis relancé par Mikel Arteta, le meneur de jeu a continué d'alterner le chaud et le froid sous la direction de son nouvel entraîneur. En fin de contrat lui aussi en 2021, son cycle à Arsenal devrait se terminer cet été.

Lacazette, l'incertitude

Quant à Alexandre Lacazette (7 buts en Premier League), il est permis de douter de son avenir à Londres. Depuis sa signature à l'Emirates Stadium, le Français souffre de la comparaison avec son compère Aubameyang. Dans un nouveau système, Mikel Arteta a même tenté d'exiler le Gabonais sur le couleur gauche pour faire de la place dans l'axe à l'ancien lyonnais. Malheureusement, la coupure de la saison pour cause de pandémie de Covid-19 a coupé l'élan du Tricolore, unique buteur du dernier match en date des Gunners contre West Ham (1-0).

Enfin, Mattéo Guendouzi, Sokratis ou Shkodran Mustafi sont tous à diverses degrés dans la balance pour quitter le club. Le premier a été écarté du groupe après un clash avec Mikel Arteta. Quant au Grec et à l'Allemand, ils symbolisent les atermoiements et les faiblesses défensive de l'équipe londonienne, classée neuvième défense de Premier League. Un bilan très mitigé et trop éloigné des ambitions du club. Pour la première fois depuis 1993, Arsenal s'apprête à ne disputer aucune Coupe d'Europe la saison prochaine. Le bon moment pour repartir à zéro.