Lidl Starligue (Matchs en retard) : Le couperet est tombé pour Ivry, Aix et Nîmes victorieux

Le sort en est jeté pour Ivry. Alors que le club francilien comptait deux points de retard sur Cesson-Rennes, premier non-relégable, et deux matchs à jouer, il lui fallait aller chercher au moins un point à Toulouse pour rester en lice pour le maintien. Or le déplacement sur le parquet du Fenix n’a pas apporté le résultat tant espéré. Si les deux équipes ont rivalisé dans les premiers instants de la rencontre, les Toulousains ont signé un 5-0 en un peu moins de dix minutes pour creuser un premier écart significatif. Les coéquipiers de Nemanja Ilic (5 buts sur 5 tirs) ont alors capitalisé sur cette entame tonitruante pour mener de six buts à la pause. S’ils se sont montrés valeureux tout au long de la deuxième période, les Ivryiens n’ont jamais été en mesure de revenir dans cette rencontre. Avec huit buts d’avance à dix minutes du terme de la rencontre, Toulouse a relâché la pression, ce qui a permis aux coéquipiers de Simon Ooms (5 buts sur 10 tirs) de n’échouer qu’à cinq buts (29-24). Mais cette défaite signifie qu’Ivry va accompagner Tremblay en Proligue, alors que Saran et Nancy rejoindront l’élite. Toulouse, pour sa part, s’assure de terminer la saison à la sixième place

Aix et Nîmes victorieux


Le duel entre Aix et Créteil, comptant pour la 23eme journée, n’avait pas autant d’enjeu. En effet, alors que le PAUC est assuré de terminer à la quatrième place, Créteil avait déjà assuré son maintien et ne pouvait qu’espérer remonter dans le classement. Si les Aixois ont pris un bon départ, les Cristoliens se sont accrochés, grâce notamment à Felipe Borges (6 buts sur 8 tirs), avant de craquer peu avant la mi-temps, atteinte avec quatre buts de retard. Emmenés par Javier Muñoz Cabezon (5 buts sur 5 tirs) et William Accambray (5 buts sur 7 tirs), les joueurs de Thierry Anti ont maintenu la pression sur leurs adversaires et atteint la barre des dix buts d’avance à huit minutes du terme de la rencontre. Au final, les Provençaux s’imposent de onze longueurs (33-22) pour leur dernière sortie de la saison. En déplacement à Istres, Nîmes est allé chercher la victoire. Pourtant, ce sont les Istréens qui ont fait la course en tête pendant l’essentiel de la première mi-temps, sous l’impulsion de Nicolas Boschi (9 buts sur 11 tirs). Mais les deux buts de retard à la pause ont été effacés dès les premiers instants du deuxième acte. Les 20 dernières minutes ont vu l’USAM se détacher irrémédiablement pour une victoire de cinq buts (27-32) dans un match où l’enjeu était absent, leur cinquième place et la qualification européenne étant déjà en poche

HANDBALL - LIDL STARLIGUE / MATCHS EN RETARD
Mercredi 9 juin 2021

23eme journée
Aix - Créteil : 33-22

25eme journée
Istres - Nîmes : 27-32

30eme journée
Toulouse - Ivry : 29-24

>