Paris fait le trou

Icon Sport

Le score ne dit pas toujours tout d’un match. Non, il n’y avait pas seulement cinq buts d’écart, jeudi soir à Coubertin, entre le PSG Handball et Nantes (34-29). Ce choc de la 17e journée de Lidl Starligue entre le leader et le troisième du championnat a effectivement été beaucoup plus déséquilibré que ça. A dix minutes du terme, les Parisiens comptaient ainsi onze buts d’avance (33-22, 51e). Ils se sont ensuite contentés de gérer, s’appuyant notamment sur un solide Thierry Omeyer (14 arrêts).

"Ça a été un match constant, a réagi Luka Karabatic sur beIN SPORTS. Ils ont bien débuté mais on ne s'est pas affolés. On a continué à mettre le pied sur l'accélérateur, notamment en deuxième mi-temps. Là, ils ont vraiment plié. On a fait un match très abouti, un des plus aboutis depuis le début de saison. On avait à cœur de marquer un grand coup dans le championnat. Il y a eu du combat. En défense, on a été agressifs et solidaires. On a bien contré leur jeu, c'est ce qui fait cet écart."

Ce résultat permet aux Parisiens, invaincus toutes compétitions confondues depuis… le 24 novembre dernier (soit une série de seize victoires !), de reprendre quatre longueurs d’avance sur Montpellier, leur nouveau dauphin. Un MHB vainqueur la veille à Aix-en-Provence (19-23) et qui profite donc de ce faux pas du "H", désormais relégué à cinq points. Si le quatrième titre de champion d’affilée n’est pas encore dans la poche pour les joueurs de Raul Gonzalez Gutierrez, ils n’en sont plus très loin.