Nantes - Affaire Pelletier : La FFHB saisit la commission de discipline de la LNH


Le dérapage de Gaël Pelletier, vendredi soir après la défaite de son équipe à domicile contre Limoges (29-27) pourrait coûter (très) cher au président du HBC Nantes, officiellement dans la tourmente depuis lundi. Le nouveau feuilleton dans ce qu'il est désormais convenu d'appeler l'affaire Pelletier a en effet vu la Fédération française de handball (FFHB) saisir la commission de discipline de la Ligue Nationale de handball (LNH) afin de pouvoir ouvrir de manière immédiate une procédure disciplinaire auprès de l'instance en question suite à l'attitude de Gaël Pelletier vendredi soir après la rencontre et ce en vertu des dispositions de l'article 5131-31 du règlement disciplinaire de la Ligue. Dans leur rapport d'après-match, les arbitres ainsi que les délégués de ce match de la 5eme journée de Ligui Moly Starligue perdu sur son parquet par Nantes face à l'ancien promu ont en effet souligné le comportement de l'homme fort du club nantais, coupable, selon eux, d'avoir tenu des propos injurieux et homophobes à leur encontre.

Pelletier jure qu'il n'a pas tenu de propos homophobes


Selon le rapport en question, Gaël Pelletier n'en serait pas resté là. Ainsi, après avoir menacé physiquement les arbitres du match, toujours à en croire le rapport établi après-coup par les officiels désigné pour ce match, le dirigeant aurait cherché à en découdre avec ces mêmes arbitres. Après avoir "regretté le fond mais pas la forme" et reconnu que "quelques noms d'oiseaux avaient fusé", samedi dans les colonnes du journal Ouest France au lendemain des incidents, Pelletier avait en revanche assuré qu'ils n'avaient pas tenu un seul instant de propos homophobes. "Je réfute cela avec force", maintenait encore l'intéressé dans L'Equipe lundi matin. "C'est mal connaître ma vie personnelle qui fait que j'ai une sensibilité particulière sur le sujet. Même sous le coup de l'énervement, je ne peux pas avoir prononcé ce type de propos qui n'ont pas leur place dans la société en général, quelle que soit leur forme. Ces accusations ont un caractère diffamatoire." A la LNH d'en juger désormais. Et pas sûr que l'instance se laisse attendrir par la défense du président nantais, qui pourrait être très lourdement sanctionné.

Communiqué de la FFHB
Vendredi dernier à l’occasion de la 5eme journée de la Liqui Moly StarLigue, lors du match entre le HBC Nantes et Limoges Handball 87, des faits graves et inacceptables ont été rapportés à la FFHandball et spécialement l’attitude du président du HBC Nantes.
Dans leurs rapports, clairs et circonstanciés, les arbitres de cette rencontre, et le délégué du match, signalent que le président du HBC Nantes, Gaël Pelletier, a tenu des propos injurieux mais également homophobes envers les arbitres.
Ces propos ont été suivis de menaces physiques et de la volonté d’en découdre.
Dès ce dimanche, le bureau directeur de la FFHandball a été consulté par Philippe Bana, président de la FFHandball, afin qu’il lui soit donné mandat pour solliciter l’ouverture immédiate d’une procédure disciplinaire auprès de la LNH, en vertu des dispositions de l’article 5131-31 du règlement disciplinaire de la Ligue.
D’autre part, et compte tenu de la gravité des faits mettant en cause ce dirigeant, la FFHandball restera attentive à d’éventuelles mesures conservatoires qui pourraient être prononcées à l’encontre du président du club du HBC Nantes visant à le suspendre de toutes fonctions dans l’attente de l’issue de la procédure disciplinaire en application des dispositions de l’article 5133 du même règlement disciplinaire.
La FFHandball s’indigne sur la tenue des propos de Gaël Pelletier et renouvelle son soutien inconditionnel aux frères Pajot, arbitres de la rencontre, et à tout le corps arbitral dont le respect et une attitude courtoise à leur encontre doit être observée par tous les acteurs de notre sport.
Elle ne manquera pas de les soutenir et de se porter civile si une procédure pénale devait être ouverte.
Philippe Bana, président de la FFHandball, réaffirme la détermination de la fédération et de l’ensemble de ses acteurs à lutter contre tous les types de violences et de discrimination, et à œuvrer pour que le handball reste porteur des valeurs universelles du vivre-ensemble, illustrées par la richesse des pratiques qu’elle propose.

>