Liqui Moly StarLigue (J4) : Nantes reprend la tête grâce à son succès à Saint-Raphaël

Panoramic


Nantes poursuit son sans-faute en Liqui Moly StarLigue. En clôture de la 4eme journée, les joueurs de Grégory Cojean ont été ballottés sur le parquet de Saint-Raphaël mais ont su faire la différence dans le dernier tiers de la rencontre. Si l’ouverture du score de Johannes Marescot (8 buts sur 9 tirs) a permis aux Varois de prendre d’entrée l’avantage, c’est un 4-0 en deux minutes mené par José Maria Marquez (3 buts sur 6 tirs) qui a permis au SRVHB de s’envoler au tableau d’affichage. Un écart qui a alors atteint cinq longueurs mais les Nantais ne se sont pas laissés abattre. Après un 5-1 auquel Aymeric Minne (6 buts sur 9 tirs) a pris part, le « H » a égalisé au quart d’heure de jeu mais sans toutefois parvenir à passer devant au tableau d’affichage. En effet, l’écart a oscillé entre un et trois buts toujours en faveur de Saint-Raphaël. Une réalisation à la dernière seconde d’Adrien Dipanda (4 buts sur 7 tirs) a même permis aux Raphaëlois de compter deux longueurs d’avance à la pause.


Nantes a fait tardivement la différence


Un matelas que l’international français a porté à trois unités à l’entame du deuxième acte mais c’était avant le réveil des Nantais. Valero Rivera (5 buts sur 6 tirs) est sorti de sa boîte pour remettre les deux équipes à égalité quatre minutes après la reprise. C’est à l’approche du dernier quart d’heure que le « H » a pris les commandes dans cette rencontre. Théo Monar (4 buts sur 4 tirs) a trouvé des espaces dans une défense varoise moins vaillante puis Kauldi Odriozola (8 buts sur 8 tirs) a donné trois longueurs d’avance au club nantais. Néanmoins, l’incertitude est resté entière en fin de rencontre car Arthur Vigneron (4 buts sur 4 tirs) a ramené le SRVHB à une petite longueur avec cinq minutes encore à jouer. Aymeric Minne a alors pris ses responsabilités en attaque tout comme Ivan Pesic dans le but (12 arrêts à 27% d’efficacité), qui a écœuré Benjamin Bataille (3 buts sur 5 tirs). Après une dernière perte de balle d’Adrien Dipanda, Kauldi Odriozola a scellé le sort de la rencontre sur un succès de trois longueurs pour Nantes (35-38), qui reprend seul les commandes du classement en restant invaincu. Saint-Raphaël, battu pour la troisième fois de suite, s’enfonce au classement.

HANDBALL - LIQUI MOLY STARLIGUE / 4EME JOURNEE
Jeudi 29 septembre 2022
Dunkerque - Toulouse : 38-32
Cesson-Rennes - Istres : 33-22

Vendredi 30 septembre 2022
Nîmes - Chambéry : 34-37
Chartres - Montpellier : 27-34
Ivry - Sélestat : 38-32

Samedi 1er octobre 2022
PSG Handball - Créteil : 35-26
Aix - Limoges : 38-33

Dimanche 2 octobre 2022
Saint-Raphaël - Nantes : 35-38

>