Liqui Moly StarLigue (J1) : Pas de vainqueur entre Montpellier et Saint-Raphaël, Nîmes domine Saran

Montpellier démarre sa saison par une petite contre-performance. Vice-champion de France, le MHB a concédé le match nul sur son parquet de la Sud-de-France Arena face à Saint-Raphaël. Les deux formations se sont rendu coup pour coup en début de match mais ce sont les Varois, grâce à Xavier Barachet (2 buts sur 3 tirs) et Johannes Marescot (4 buts sur 4 tirs), qui ont fait le premier break au bout de sept minutes. Un avantage au score que les joueurs de Dan-Rares Fortuneanu ont tenu pendant dix minutes, quand Marko Panic (8 buts sur 9 tirs) a fait parler la puissance de son bras pour marquer deux buts consécutifs. La réponse des Raphaëlois a été immédiate avec un 3-0 pour reprendre le large par l’intermédiaire de Raphaël Caucheteux (9 buts sur 10 tirs) et Adrien Dipanda (4 buts sur 5 tirs) et retrouver les vestiaires avec une marge de deux buts à la pause. Avantage qui a immédiatement fondu au retour sur le parquet. Mais Montpellier a dû attendre l’entame du dernier quart d’heure pour passer devant au tableau d’affichage, prenant deux longueurs d’avance grâce à Yanis Lenne (6 buts sur 6 tirs). Le chassé-croisé s’est poursuivi jusque dans les dernières minutes, quand Saint-Raphaël a dilapidé un avantage de deux buts dans l’avant-dernière minute. Sur un jet de sept mètres obtenu par Daniel Sarmiento, Raphaël Caucheteux a redonné l’avantage au SRVHB mais, à la dernière seconde, Marko Panic a fait tomber la foudre pour surprendre Mihai Popescu (8 arrêts à 23% d’efficacité) et permettre au MHB d’arracher le nul (29-29).

Saran chute face à Nîmes


Trois ans après avoir quitté l’élite du handball hexagonal, Saran n’a pas réussi ses retrouvailles avec la Liqui Moly StarLigue. En déplacement sur le parquet de Nîmes, les Septors se sont nettement inclinés. Pourtant, grâce à Hadrien Ramond (4 buts sur 5 tirs) et Javier Muñoz (4 buts sur 6 tirs), les joueurs du Loiret ont pris le meilleur départ pour mener de deux longueurs après cinq minutes. Si l’USAM a pu recoller par l’intermédiaire de Mohammad Sanad (10 buts sur 11 tirs), Saran a repris les rênes pour creuser un écart de trois buts. Toutefois, les Gardois n’ont pas cédé sous la pression pour revenir à hauteur et atteindre la mi-temps avec une avance réduite au minimum. Un 4-0 pour Nîmes signé par le seul Mohammad Sanad a permis à la « Green Team » de décoller au tableau d’affichage avec cinq longueurs d’avance à un peu plus de 20 minutes du terme de la rencontre. Saran a alors poussé pour revenir mais les protégés de Fabien Courtial mais ces derniers n’ont pu revenir qu’à deux longueurs au mieux dans une fin de match parfaitement contrôlée par Nîmes. L’USAM débute sa saison de championnat par une victoire de cinq longueurs (31-26) et s’installe déjà en haut de tableau, en compagnie du PSG, de Créteil, de Chambéry, d’Aix, de Cesson-Rennes et de Chartres, qui se sont tous imposés à l’occasion de cette première journée.

HANDBALL - LIQUI MOLY STARLIGUE / 1ERE JOURNEE
Vendredi 10 septembre 2021
PSG Handball- Istres : 34-25

Samedi 11 septembre 2021
Créteil - Dunkerque : 34-29
Toulouse -Chambéry : 27-30
Aix - Limoges : 31-29
Cesson-Rennes - Nantes : 29-27
Chartres - Nancy : 28-27

Dimanche 12 septembre 2021
Nîmes - Saran : 31-26
Montpellier - Saint-Raphaël : 29-29

>