Ligue des Nations : L’Italie résiste à l’Allemagne

Reuters

Le choc promettait du spectacle. Malgré une qualification manquée pour la Coupe du Monde 2022, l'Italie qui recevait l'Allemagne ce samedi du côté de Bologne avait de quoi tenir tête à son adversaire. Et c'est ce qu'il s'est passé puisque la Nazionale n'a pas perdu face à la Mannschaft (1-1), pour le compte de la première journée de la Ligue des Nations. Au classement du groupe 3, les deux équipes sont derrière la Hongrie, victorieuse de l'Angleterre un peu plus tôt dans la journée (1-0).

 

Membres du groupe 3 de la Ligue A, l'Italie et l'Allemagne ont offert un spectacle réjouissant et se sont rendus coup pour coup. Plus volontaires, ce sont les visiteurs qui ont dominé la première période. Soixante-huit pour cent de possession de balle pour Thomas Muller et ses partenaires, et plus de frappes que leurs hôtes (8 à 5), mais une seule cadrée. Pour autant, et malgré l'incroyable loupé de Gnabry, seul face au but (38e) l'Italie est aussi passée proche de l'ouverture du score, notamment sur les tirs de Frattesi (16e, 34e), ou encore sur le poteau trouvé par Scamacca (35e).

 

Trois minutes de feu

 

À la reprise, les Transalpins ont mis plus d'entrain que leurs adversaires et après quelques nouvelles banderilles infructueuses (47e, 54e), c'est finalement Pelligrini qui a profité du bon travail de Gnonto tout juste entré en jeu, pour ouvrir la marque en faveur de la Squadra Azzurra (1-0, 70e). Liesse dans les tribunes du stade Renato Dall'Ara, mais coup de froid trois petites minutes plus tard sur l'égalisation allemande de Kimmich (1-1, 73e).

 

Une reprise en main de la Mannschaft qui, sans un excellent Donnarumma devant la cage italienne avec une série d'arrêts décisifs (78e, 79e, 90e+4), aurait pu et presque dû l'emporter. Mais les faits sont là et le match nul final (1-1) ne permet à aucune des deux équipes de prendre la tête d'un groupe 3 étonnamment dominé par la Hongrie. Dans trois jours, l'Allemagne enchaînera avec un autre choc (à domicile) face à l'Angleterre, tandis que l'Italie recevra la Hongrie.


>