Toulouse : Onaiwu, la surprise venue du Japon

Reuters

Décidément, le recrutement de Toulouse grâce aux données statistiques fonctionne très bien. Après avoir sorti des joueurs comme les Néerlandais Branco van den Boomen et Stijn Spierings ou encore l'Anglais Rhys Healey l'an dernier, ce système semble encore une fois avoir fait fort cet été. En effet, recruté pour environ 700 000 euros à Yokohama F. Marinos, Ado Onaiwu est pour le moment l'une des très bonnes surprises de ce début de saison en Ligue 2 avec le TFC. Arrivé sur la pointe des pieds, le Japonais n'a finalement pas mis longtemps avant de devenir l'un des atouts offensifs majeurs de sa nouvelle équipe, lui qui compte actuellement cinq buts en neuf rencontres.

 

La belle série d'Onaiwu


En quête d'un renfort devant, suite notamment aux départs de Janis Antiste et Vakoun Bayo cet été, les dirigeants hauts-garonnais semblent avoir trouvé la perle rare avec le natif de Kamikawa, qui était en grande forme en J1 League en 2021 (12 buts en 20 matchs). Après avoir pas mal voyagé au Japon, Onaiwu a donc fait le choix de rejoindre l'Europe pour donner un nouvel élan à sa carrière, lui qui aura bientôt 26 ans (le 8 novembre). Pour le moment, le pari semble gagnant pour le Japonais, qui après une phase logique d'adaptation, a enchainé quatre matchs avec au moins un but, dont un doublé contre Grenoble. Aux côtés de Healey, le numéro 7 forme duo redouté désormais.

 

« Je veux juste aider mon équipe »


« Mon adaptation express ? Même hors du terrain, je communique avec tous les joueurs et en particulier avec les attaquants. Je pense vraiment que notre bonne entente est due à la bonne communication. (...) Mes objectifs ? Je n'ai rien de précis. Je veux juste aider mon équipe, tout donner pour mes coéquipiers. Et si cela passe par le fait de marquer des buts, alors c'est ce que je dois faire », a notamment expliqué Onaiwu, en conférence de presse, avant d'affronter Caen ce lundi soir (20h45). Désormais, ce dernier sera logiquement plus surveillé par les défenses adverses et l'attaquant va désormais tenter de confirmer avec ce nouveau statut sur les épaules.

>