Ligue 2 - Amiens - Toulouse, comme on se retrouve

Reuters

En Ligue 1, il n'y a jamais eu de but quand Toulouse et Amiens se sont affrontés au stade de la Licorne. Ce lundi, les deux clubs qui ont quitté l'élite pendant l'été vont tenter de mettre fin à cette série dans un match du milieu de classement de Ligue 2. Un duel qui sent bon la Ligue 1 entre deux équipes en forme. Cheick Timité en a parlé au site Le 11 amiénois « On va dire que c’est une belle rencontre. Ce sera un match de Ligue 1 en Ligue 2. Cela peut-être un très bon match et je pense que ce sera un bon match. Les deux équipes sont en pleine ascension, on monte tous les deux en puissance. Maintenant, ce serait bien que l’une des deux s’arrête et on va se donner les moyens pour que ça ne soit pas nous. »

Dans cette rencontre, il n'est pas question de maintien comme l'an passé mais d'assumer ses ambitions. Picards et Violets restent sur deux victoires consécutives. L'emporter ce lundi soir permettra de s'affirmer comme le relégué qui se porte le mieux mais surtout d'intégrer le top 5 et donc le cercle des virtuels barragistes. Le cercle vertueux tant espéré pour valider les progrès du groupe d'Oswald Tanchot d'un côté et ceux de la jeune génération toulousaine de l'autre.

 

Ce match n'est pas un tournant d'après Patrice Garande


Suffisant pour en faire un match décisif dans la course aux premières places ? Pas vraiment à en croire Patrice Garande. « On est dans une série donc on veut continuer et la faire durer le plus longtemps possible. Après il y a un adversaire qui, sur sa façon de jouer, est un adversaire inédit. Ils sont sur une belle dynamique, notamment avec le changement d'entraîneur qui a insufflé un nouveau souffle. On sait que ça sera un match qui sera compliqué, comme tous les matchs. Amiens est une équipe très très athlétique. Est-ce que cette rencontre est un tournant, je pense que c'est un peu trop tôt pour le dire et nous on ne s'occupe pas de ça. On veut juste progresser à chaque match. » A Toulouse comme à Amiens, on espère la victoire pour poursuivre la série en cours. Mais pour y arriver, il faudra mettre un terme à celle qui dure depuis plusieurs années au stade de la Licorne. Le moyen idéal pour faire de ces retrouvailles une fête.
 

Le PFC renverse Caen et prend le large ! 

 


>