Le nouveau défi de Daniel Congré

Panoramic

Verra t-on Daniel Congré (36 ans) sur un terrain de football jusqu'en 2031 ? C'est ce que l'on pourrait imaginer au regard de sa carrière. Formé à Toulouse où il a porté les couleurs du Téfécé pendant huit ans, le latéral repositionné dans l'axe s'est ensuite engagé, en 2012, dans l'Hérault, à Montpellier. Après neuf années de bons et loyaux services au club de la Paillade, le Français a quitté les rangs montpelliérains à l'issue de la fin de son contrat, en même temps que l'entraîneur Michel der Zakarian

. Libre depuis le 1er juillet et alors qu'il avait l'occasion de rester en Ligue 1, Daniel Congré s'est finalement vu fermer la porte du vestiaire alsacien car sa blessure au talon nécessitait plusieurs semaines de soins supplémentaires. Ce contre-temps a eu raison de la faisabilité du transfert car Julien Stéphan avait besoin d'un renfort défensif apte immédiatement. Pas abattu par la nouvelle, celui qui compte 490 matchs en Ligue 1 a poursuivi sa quête d'un point de chute pour la suite de sa carrière et a donc choisi de rejoindre la Côte d'Or et Dijon, lanterne rouge du dernier championnat de Ligue 1. « Daniel est un joueur très expérimenté et avec une très bonne mentalité, expliquait au site du club, le président Olivier Delcourt. A l’image d’un Florent Balmont, il sera un leader naturel et un exemple à suivre pour ses coéquipiers. »




L'arrivée de Daniel Congré constitue un vrai renfort de poids pour la formation de David Linarès. Après avoir recruté gratuitement Mickaël Le Bihan, Baptiste Reynet ou encore Christopher Rocchia, Dijon accueille plus qu'un joueur en ses rangs, un véritable roc. Pour sa 18eme saison chez les professionnels, le défenseur aura un véritable rôle à jouer. « Il y avait une volonté commune de travailler ensemble, a révélé celui qui portera le n°3. Tout le monde au club m’a fait ressentir beaucoup d’intérêt. J’ai senti une réelle ambition de la part du Président, du coach, de remonter en Ligue 1. C’est un projet que j’intègre totalement, de par mon ambition naturelle. J’ai envie d’aider du mieux que je peux ce club. Le DFCO possède des infrastructures et propose des conditions de travail dignes de la Ligue 1. »

Pas là pour faire de la figuration, Daniel Congré entend bien être performant comme il a pu l'être à Toulouse et à Montpellier. Et même s'il va devoir se remettre de sa blessure au talon, il sera à coup sûr, un élément important du collectif dijonnais.


>