L2 : Guingamp, pourquoi ça coince ?

Panoramic

Comme de nombreux clubs, Guingamp a du mal à digérer la relégation. Habitué à l'élite depuis 2013, le club s'est raté en Ligue 1 lors de la saison 2018-19 et l'a payé cash. Loin du compte, le club breton avait alors fini lanterne rouge avec 27 points au compteur. Depuis, et même si la dernière saison a forcément été spéciale avec un arrêt prématuré du championnat après 28 journées, l'EAG semble encore tiraillé entre son récent passé européen et les joutes de la Ligue 2. Pour relancer Guingamp, Patrice Lair avait alors été appelé en renfort, mais celui qui s'est surtout fait un nom dans le football féminin n'a pas tenu bien longtemps. Après neuf matchs, pour seulement deux victoires, ce dernier avait été rapidement remercié.

Par la suite, Sylvain Didot avait été choisi pour assurer l'intérim et avait finalement fini la saison sur le banc de son ancien club. Sans briller, le frère aîné d'Etienne avait obtenu une 8eme place en Ligue 2 avec 39 points. Derrière, le recrutement du club semblait ambitieux avec les arrivées de Paul-George Ntep et Alaixys Romao notamment. Mais, après une défaite contre Niort (0-1) et un nul à Nancy (2-2), Didot avait depuis été remercié fin août, presque à la surprise générale.
 

Nul spectaculaire entre Nancy et Guingamp : 


 

Une victoire ou la crise ?


Pour lui succéder, l'ancienne direction (Bertrand Desplat et Xavier Gravelaine) avait alors fait appel à Mecha Bazdarevic. Depuis, Frédéric Legrand est devenu le nouveau président du club et a notamment rencontré le nouvel entraîneur. « C’est une situation un peu étrange pour moi c’est vrai. Difficile de voir ceux qui m’ont fait venir qui ne sont plus là, mais c’est comme ça. Je suis venu dans un très bon club. Avec l’ambition de bien travailler, faire progresser ce groupe et vivre humainement quelque chose. (…) J’ai envie de vivre quelque chose de fort, humainement, sportivement. J’ai vécu tellement de choses… Rien ne peut me surprendre. J’aimerais bien écrire une petite page sympa dans ce club, j’espère être aidé par mes joueurs », confiait dernièrement le Bosnien dans Ouest-France.

Après cette pagaille en interne, le club est attendu au tournant sur le terrain ce samedi lors de la réception du Havre de Paul Le Guen (15h00, en direct sur beIN SPORTS 1).