L1 (J8) : Monaco embraye à Clermont



Tout n’est pas encore parfait, loin de là, mais Monaco poursuit sa remontée au classement. Après un départ complètement raté, le club princier a enchaîné avec un deuxième succès de rang sur la pelouse de Clermont (1-3), ce dimanche, pour le compte de la 8eme journée de Ligue 1. Pourtant menée après l’ouverture du score de Mohamed Bayo (7eme), la bande à Niko Kovac a pu s’appuyer sur son incontournable duo d’attaquants puisque Wissam Ben Yedder (26eme) et Kevin Volland (48eme), mais aussi Sofiane Diop (91eme), ont trouvé la faille pour propulser l’ASM à la 8eme place, à seulement 2 points de Nice, 3eme avec un match en moins.

Ben Yedder répond à Bayo


Dans leur style habituel, les Clermontois jouaient la carte offensive. Une tactique payante d’entrée puisque Mohamed Bayo profitait d’une offrande de Vital N’Simba et des largesses défensives asémistes pour ouvrir la marque d’un plat du pied sous la barre (1-0, 7eme). L’attaquant guinéen, particulièrement actif, faisait des misères à ses adversaires et passait proche du break à deux reprises, d’abord suite à un festival pour éliminer trois joueurs (15eme) puis sur une frappe trop enlevée à l’entrée de la surface (17eme).

Assez nettement dominée dans le jeu, l’ASM mettait du temps à digérer son début de match très poussif. Alors que Gelson Martins avait envoyé une première alerte sur une frappe dans un angle fermé (11eme), Wissam Ben Yedder, servi en une touche par Caio Henrique, avait beaucoup moins de pitié pour Arthur Desmas, qu’il contournait d'un crochet avant de marquer face au but vide (1-1, 26eme). Une égalisation contre le cours du jeu qui redonnait confiance aux visiteurs, bien mieux durant un quart d’heure.

Monaco létal


Une impression qui se confirmait dès le retour des vestiaires. Alors que Clermont n’avait pas encore touché le ballon, Kevin Volland profitait d’un nouveau caviar de Caio Henrique pour ajuster Arthur Desmas à bout portant (1-2, 48eme). Proche d’un KO définitif sur une énorme opportunité de Gelson Martins (50eme), le CF63 n’était pourtant pas loin de l’égalisation sur une frappe de Jodel Dossou qui effleurait le poteau d’Alexander Nübel (53eme). Le gardien allemand se montrait par la suite décisif sur une frappe tendue de l’ailier béninois, écartant le ballon de sa lucarne (67eme).

En maîtrise, Monaco ne paniquait pas dans les vingt dernières minutes et pouvait, une fois n’est pas coutume, compter sur la sérénité de son portier. Malgré la tension grandissante sur la pelouse avec des contacts de plus en plus rugueux et certains actes d’antijeu pour casser le rythme, le club de la Principauté parvenait à se sortir du guêpier clermontois en enfonçant définitivement le clou par Sofiane Diop, buteur sur une talonnade chanceuse (1-3, 91eme). Un bon bol d’air pour l'ASM, qui grimpe au classement avec cette 8eme place, soit sept positions et deux points de plus que sa victime du jour.

>