L1 (J2) : Pas de vainqueur entre Ajaccio et Lens

panoramic


Beaucoup d’enthousiasme à Ajaccio pour ce retour en Ligue 1 à la maison. Le stade François Coty était pour le coup à guichets fermés même si la pelouse elle, était dans un état lamentable, la faute semble-t-il non pas à la sécheresse mais à un champignon…  Pour cette première à la maison, l’AC Ajaccio recevait une équipe de Lens qui a gagné son premier match mais s’est fait peur en fin de match faute de régularité. L’homme fort de cette première victoire était Florian Sotoca qui était encore à la pointe de l’attaque nordiste, fort de son premier triplé en Ligue 1.

Deux blocs bien en place


La première période du match était assez équilibrée avec deux équipes plutôt timides et bien en place sur leurs bases. On peut toutefois penser que Lens menait aux poings avant la pause grâce à quelques situations intéressantes par Pereira Da Costa (14eme) ou encore Frankowski (29eme). Du côté ajaccien, un contre mené par Vincent Marchetti (23eme) a été la seule vraie bonne opportunité pour les hommes de Pantaloni qui avaient clairement l’intention de ne pas prendre trop de risques. Au retour des vestiaires, le match s’est légèrement emballé avec une belle occasion corse d’El Idrissy que Brice Samba repoussait du pied (51eme).


 Leroy intraitable


Mais l’homme fort des Corses était comme très souvent la saison passée, le gardien Benjamin Leroy. Il a écœuré  Medina puis Openda (65 et 66eme) au prix d’arrêts de grande classe. Avec ce dernier rempart gonflé à bloc, Ajaccio est parvenu à conserver son but inviolé grâce à des valeurs de solidarité chères à leur coach. En face, les Nordistes ont été assez timides même s’ils ont dominé la rencontre,  ne parvenant pas à fluidifier leur jeu collectif notamment au milieu de terrain. C’est donc assez logiquement que les deux équipes ont fait match nul (0-0) dans une partie assez terne. Un point synonyme d’espoir pour les Corses dans un début de championnat très compliqué au niveau du calendrier. Il faudra tenter de faire au moins aussi bien le week-end prochain à Rennes. Pour Lens, certainement un peu de frustration pour Franck Haise car son équipe n’a jamais réussi à mettre en place son collectif. Place à un choc face à l’AS Monaco maintenant.

>