Jérôme Prior (Valenciennes) : « Il ne se rend pas compte de la connerie qu'il a faite »

Sans mauvais jeu de mots, Jérôme Prior n'en démord pas. Trois jours après avoir été vraisemblablement mordu à la joue par Ousseynou Thioune qui l'accuse d'avoir proféré des insultes racistes à la fin du match entre Valenciennes et Sochaux (0-0), le gardien nordiste est passé cette fois sur le terrain de la justice. Lors d'une interview accordée à So Foot, l'ancien portier des Girondins de Bordeaux a confirmé avoir porté plainte, lundi, pour « coups et blessures » ainsi que « diffamation » contre le joueur sochalien au commissariat de la sous-préfecture du Nord.

Le week-end dernier, à l'occasion de la 7eme journée du championnat de Ligue 2, la fin de match entre les Valenciennois et les Lionceaux s'est transformée en échauffourées. Parmi elles, l'altercation entre le milieu de terrain Thioune et le gardien de VA. « À la fin du match, quelques joueurs se sont embrouillés entre eux, se rappelle Prior. Il ne s'est rien passé (avec Thioune) pendant le match, ou après, on le voit à la fin. Il a dit qu'il y avait eu une bousculade à un moment : je ne savais même pas que c'était lui. Il dit que je l'aurais insulté, alors qu'il n'y a rien eu. On a vu lors de l'affaire « Alvaro/Neymar » qu'il y avait des gens spécialisés pour lire sur les lèvres, ces gens-là feront leur boulot. Sa morsure, c'est comme un coup de poing, ce sont des choses qui ne devraient pas avoir lieu sur un terrain, c'est à la Ligue de gérer. Je n'accepte pas qu'on puisse dire que j'ai tenu des propos comme cela. »

« Je veux qu'il soit jugé devant un tribunal pour ses propos »


« Il m'accuse d'avoir tenu des propos racistes, c'est un sujet sur lequel il ne faut pas plaisanter, parce que c'est grave. C'est totalement faux. Ce mec sera puni pour sa morsure. Et je veux qu'il soit jugé devant un tribunal pour ses propos. Je ne sais pas le temps que cela prendra mais ça ira très loin. » Le joueur, qui a précisé que son club avait aussi porté plainte, fulmine suite au comportement de Thioune : « Il ne se rend pas compte de la connerie qu'il a faite en racontant ce truc. [...] Je pense que j'ai eu la bonne réaction (de ne pas s'être expliqué après le match avec le Sochalien). Je fais mon rapport à l'arbitre et la Ligue prendra sa décision. Il prendra des matchs, que ça lui serve de leçon. Tu ne peux pas te dédouaner comme ça. [...] J'ai confiance en la justice, tout sera décortiqué et la vérité éclatera, j'espère qu'il sera sanctionné à hauteur de son mensonge. »



Lundi en fin d'après-midi, Sochaux a publié un communiqué (en réponse à celui de Valenciennes) dans lequel il donne sa version des faits et où il apporte son soutien à Ousseynou Thioune, tout en prévenant qu'une action en justice était également lancée à l'encontre de Valenciennes. Cette affaire a pris une tout autre tournure dont l'issue est désormais loin d'être acquise.