ASSE - Batlles : "Pas courant de commencer avec des points en moins"

Panoramic

Ce se sera pas une mission aisée pour l'AS Saint-Étienne. Reléguée en Ligue 2 après avoir échoué en barrages contre l'AJ Auxerre (2-2 en score cumulé ; 4 tirs au but à 5), la formation qui sera dirigée par Laurent Batlles devra commencer avec trois points en moins après la sanction infligée par la Commission de Discipline de la LFP suite aux incidents survenus face à Auxerre. Ce mercredi en conférence de presse, le technicien qui s'est engagé jusqu'en 2024 a confié son sentiment sur ce thème. "C'est sûr que ce n'est pas courant de commencer avec des points en moins. Je vais appeler Bernard Blaquart, qui a connu ça avec Nîmes", a-t-il expliqué, en référence au maintien obtenu par les Crocos en 2015-2016 malgré une pénalité de 8 points en raison d'une affaire de matchs présumés truqués.

"Je ne vends pas du rêve"


Voyant à travers cette sanction une occasion de "positiver", l'ancien entraîneur de Troyes a estimé que cette situation devrait engendrer "un surcroît de motivation et de cohésion dans le groupe", comme le rapporte L'Equipe. "Venir en Ligue 2, je ne le voyais qu'à Saint-Étienne. Ce projet est vraiment intéressant à relever, mais je ne vends pas du rêve. C'est un projet sur deux ans, avec une construction d'équipe, avec à la fois beaucoup d'ambitions, mais aussi de l'humilité, car c'est un championnat très compliqué", a analysé le natif de Nantes.


Concernant le volet du mercato, il a estimé que certains joueurs voulaient "rester, d'autres non, mais en attendant, chacun doit être dans une optique de travail. Ensuite, avec un centre de formation aussi performant, ce serait dommage de ne pas s'en servir largement", a-t-il continué. Désireux de posséder une "ossature" de quinze joueurs expérimentés, il a appelé les jeunes éléments à se montrer. "On a fait un vestiaire avec seulement des jeunes, mais il y a des casiers vides dans le vestiaire des pros : à eux d'aller les chercher !"

>