Valère Germain, un pompier de service rétrogradé

Sauveur le dimanche, troisième solution offensive le samedi qui suit, Valère Germain a connu une semaine agitée. Une de plus depuis son arrivée à Marseille en 2017. De la tête, il avait permis à l'OM d'arracher le point du match nul contre Lille lors de la 3eme journée de Ligue 1. L'attaquant avait parfaitement exploité le temps de jeu qui lui a été offert pour pallier à l'inefficacité de Dario Benedetto et Florian Thauvin. Mais bientôt, ces minutes en sortie de banc ne vont plus lui revenir. Luis Henrique, le Brésilien arrivé de Botafogo va s'installer devant l'ancien Monégasque dans la hiérarchie des attaquants marseillais. Un coup dur pour celui qui s'est toujours contenté d'un rôle de joker au stade Vélodrome.

Valère Germain reste à Marseille pour la Ligue des Champions


Annoncé sur le départ depuis quelques mois, le joueur qui est à un an de la fin de son contrat aurait la volonté de rester malgré un faible temps de jeu. La raison ? Participer à la Ligue des Champions sur la Canebière. Une récompense méritée pour celui qui a joué plus de minutes toutes compétitions confondues que Nemanja Radonjic, Kevin Strootman ou Maxime Lopez l'an passé. Problème, maintenant que même son statut de remplaçant est menacé, l'attaquant de 30 ans ne devrait pas beaucoup en profiter. Il ne devrait pas pour autant s'en aller pour rejoindre Nantes ou un des clubs étrangers qui pensent à lui.

Malgré la concurrence, Valère Germain a la confiance de son entraîneur


12eme temps de jeu du collectif dirigé par André Villas-Boas en 2019-2020, Valère Germain avait quand même la confiance de son coach. Il était le premier remplaçant. Un rôle qu'il a su exploiter en étant impliqué sur sept buts en 25 matchs de championnat. Il n'y a que trois fois où il n'est pas rentré en jeu en Ligue 1. Un bilan honnête quand on pense aux critiques essuyées par le joueur acheté 8 millions d'euros. Ca ne sera pourtant pas suffisant pour intégrer un dispositif qui n'est pas fait pour lui. Seule la multiplication des matchs et les six sorties minimum sur la scène européenne devraient offrir à Valère Germain la possibilité de s'illustrer. André Villas-Boas compte pourtant sur lui. Il en a parlé en conférence de presse cette semaine. «Il est toujours disponible, je compte sur lui, je pense que les choses sont claires. C'est un joueur qui veut des minutes mais il y a de la concurrence. » L'arrivée de Luis Henrique devrait même la renforcer. Et ce n'est pas vraiment une bonne nouvelle pour lui. La preuve que les garanties d'un jour ne sont pas toujours valables le lendemain. Le symbole que pour certains joueurs réduits à un rôle en sortie de banc, les exploits d'un week-end ne sont pas forcément récompensés celui qui suit.