PSG : La soirée difficile du duo Messi-Mbappé

Deux jours après les fastes et la fête du Ballon d’Or, les organismes étaient rouillés, mercredi soir au Parc des Princes. Lionel Messi a bien présenté sa septième récompense suprême aux heureux spectateurs de l’antre parisien avant le coup d’envoi du match contre Nice, mais il ne s’est ensuite pas montré digne d’un Ballon d’Or. Assis lundi soir au premier rang à côté de l’Argentin au Théâtre du Chatelet, Kylian Mbappé a également souffert face aux Aiglons.

 



Pour la première fois de la saison, le Paris-SG a été tenu en échec sur sa pelouse (0-0) en se montrant insuffisant. Ce n’est malheureusement pas une nouveauté cette saison mais cela passait pourtant quasiment à chaque fois (13 victoires, 1 nul et 1 défaite avant le début de la rencontre). Le PSG ne joue pas bien malgré les grands noms couchés sur les feuilles de match, et il est cette fois tombé sur une accrocheuse formation azuréenne qui a su faire juste ce qu’il faut pour repartir avec un point précieux de Paris.

 

Messi trop lent, Mbappé découragé à gauche


En l’absence de Neymar, out pour au moins 6 à 8 semaines, Mauricio Pochettino a aligné un 4-3-3 avec Di Maria, Messi et Mbappé de droite à gauche en attaque. Messi a donc évolué en faux numéro 9 et n’a pas montré grand-chose. Une triste rengaine depuis son arrivée au PSG l’été dernier. Le septuple Ballon d’Or de 34 ans a décroché mais n’a pas pesé, affichant une lenteur regrettable. Il ne fait plus de différences individuelles, apparait déconnecté et il n’y a personne alors pour aller en profondeur avec un Mbappé placé sur la gauche. A son crédit, une frappe trop molle et c’est à peu près tout. En fin de match, alors qu’il était bien placé, il a complètement son tir.

 



Positionné sur la gauche pour la troisième fois de la saison, Mbappé, pourtant en forme ces derniers temps avec Paris et les Bleus, est apparu en grande difficulté sur son côté. Il s’est découragé petit à petit face au niveau affiché par le robuste Jean-Clair Todibo qui l’a bien muselé. Confronté à un bloc bas et resserré, l’attaquant a néanmoins délivré une bonne frappe, repoussée par Walter Benitez à la 27eme. Il a ensuite raté une grosse occasion sur un service de Messi (64eme). Les connexions entre les deux stars n’ont pas fourmillé ce mercredi soir et la relation reste largement à parfaire, surtout en l’absence de Neymar. Ils vont avoir le temps d’y songer cet hiver. La prochaine étape est fixée à Lens, samedi.


>