PSG - Galtier : "Il n’y a aucun malaise" entre Neymar et Mbappé

Panoramic

L'épisode du "penaltygate" entre Neymar et Kylian Mbappé, survenu samedi dernier face à Montpellier (5-2) est clos. Ce vendredi, Christophe Galtier a pris la parole sur le sujet, alors qu'il était intervenu dès le lendemain avec Luis Campos afin d'apaiser la tension naissante entre les deux stars. "Il n’y a aucun malaise", a affirmé le technicien en conférence de presse, à deux jours du déplacement à Lille, prévu dimanche soir en clôture de la 3ème journée de Ligue 1 (20h45). "C'est un épiphénomène. On s'est évidemment vu le lendemain pour aplanir les choses. Je vous le confirme avec beaucoup de sincérité, on a eu une semaine très agréable pour bien préparer le match face à Lille" a jugé l'entraîneur du PSG. Alors que les joueurs "sauront" qui tirera dimanche en cas d'un éventuel penalty face au LOSC, Lionel Messi et Sergio Ramos pourraient aussi postuler à se présenter en tant que tireurs. "Il y a des situations de match et c'est aux joueurs d'être intelligents pour s'effacer quand il le faut pour donner confiance à des partenaires", a précisé Galtier sur ce thème.

Le PSG pénalisé par les non-arrivées des joueurs ciblés


Celui d'un éventuel départ de Neymar, n'est pas totalement fermé, mais le natif de Marseille a valorisé l'implication du Brésilien, co-meilleur buteur de Ligue 1 avec Florian Sotoca (3 buts en 2 matchs). "Je ne l’ai pas entendu dire qu’il avait demandé à partir. Il s’entraîne bien, il est performant. Il ne me donne pas le sentiment d’un joueur en stand-by. Le mercato reste le mercato", a clamé Galtier. En revanche, le technicien n'est pas totalement satisfait du déroulement du mercato alors qu'il avait affirmé, il y a déjà deux semaines, attendre trois recrues au Parc des Princes. Précisant que la direction sportive dépendait du président Nasser Al-Khelaifi, de Luis Campos et de lui-même, il a mis une pression sur les épaules d'Antero Henrique. "Il y a la réalité du marché et nous avons beaucoup de joueurs sous contrat. C’est là-dessus que le club compte sur Antero, pour réduire le nombre de contrats", a-t-il affirmé, évoquant sans peine l'aspect pénalisant des non-arrivées des joueurs ciblés.

>