OM : Harit déjà comme chez lui

Panoramic

Sevré de matchs depuis le mois de mai, Amine Harit, qui n’avait pu empêcher la descente de Schalke 04 après 30 ans en Bundesliga, se régale depuis son arrivée à l’OM, avec qui il vient d’enchaîner trois titularisations consécutives. Auteur d’une passe décisive à Monaco pour ses grands débuts sous le maillot olympien, il est apparu un peu plus en retrait sur la pelouse du Lokomotiv Moscou jeudi dernier en Ligue Europa, cédant sa place en tout début de seconde période.

d



De nouveau titulaire dimanche lors de la réception de Rennes, l'ancien Nantais a délivré une prestation pleine pour sa première au Vélodrome, scellant la victoire des hommes de Jorge Sampaoli en doublant la mise à vingt minutes du terme. Un premier but qu’il a dignement célébré. "C’est un réel plaisir de marquer devant un stade comme celui-là, et c’était important de mettre ce but du 2-0 qui allait enterrer le match, a-t-il ensuite apprécié en conférence de presse. Je suis un joueur offensif, j’apprécie logiquement de finir souvent dans les trente derniers mètres."

Touché par le geste de ses coéquipiers

Cette capacité à (bien) terminer les actions, il en avait fait étalage en 2019-2020, pour ce qui reste sa meilleure saison statistique en Allemagne, puisqu’il avait terminé avec 6 buts et 4 passes décisives en championnat avec le club de Gelsenkirchen. Un club qu’il a fini par quitter de manière assez rocambolesque cet été, avec un prêt particulièrement difficile à finaliser. L’intéressé lui-même ainsi que trois joueurs, Alvaro Gonzalez, Pol Lirola et Leonardo Balerdi, ont ainsi accepté de baisser leur salaire pour que ce prêt soit homologué.

d



"J’étais à l’hôtel, j’attendais que la situation se décante. Cela a pris cette tournure-là, le fait que certains joueurs aient décidé d’un report (de salaires à la saison prochaine, ndlr) pour moi, c’est touchant, cela montre qu’on a un groupe solidaire. Je les ai remerciés, et on peut voir aujourd’hui que ça roule très bien et j’espère que ça va continuer jusqu’à la fin de saison", a conclu l’international marocain de 24 ans.


>