OL : Bosz répond aux déclarations d'Aulas


Dans un entretien accordé à Europe 1, Jean-Michel Aulas a assuré avoir toujours à l'esprit un futur éventuel avec Laurent Blanc sur le banc de l'Olympique Lyonnais. Courtisé en 2019, l'actuel entraîneur d'Al-Rayyan avait finalement été devancé par Rudi Garcia pour prendre la tête des Gones. Ce vendredi, Peter Bosz a répondu aux déclarations de son président, sans se montrer très perturbé en dépit de la 11ème place de l'OL avant le déplacement sur la pelouse de Troyes, dimanche en Ligue 1 (17 heures). "Le président ne me met pas de pression. Je me la mets moi-même. Il ne m'a rien dit, et ce n'est pas important. Je connais mon travail, c'est ça le plus important", a confié le natif d'Apeldoorn dans des propos relatés par L'Equipe.

Aulas parle de "confiance absolue" envers Bosz


Face à la résonance de ses propos, le président Aulas a tenu à tempérer l'histoire, réagissant sur son compte Twitter par deux fois en quelques heures. "Aujourd’hui, Peter Bosz est très apprécié, tout l’OL est avec lui avec une confiance absolue pour atteindre les objectifs en Ligue 1 et Ligue Europa", a-t-il écrit, avant d'affirmer que "ce ne sont certainement pas mes déclarations qui auraient pu troubler Peter mais l’interprétation qui en a été faite. Peter est un excellent entraîneur mais aussi un homme bien".


Sur le volet du mercato, confirmant que Lyon allait conserver Emerson (prêté par Chelsea qui désire le récupérer, ndlr), Bosz a été très élogieux à l'égard de Sardar Azmoun, l'attaquant du Zénith Saint-Petersbourg qui est d'accord pour rejoindre pour l'OL d'après L'Equipe, même si un accord entre les deux clubs doit désormais être trouvé. "La question, c'est : est-ce que c'est un bon joueur ? Oui, c'est un bon joueur. Après, on verra. C'est quelqu'un qui marque des buts et qui apporte beaucoup plus que ça", a-t-il indiqué, ne réclamant rien à ses dirigeants, mais évoquant le "besoin de plusieurs buteurs" pour son équipe.

>