Morel: "Il faudra être rigoureux"

Reuters

Le match aller est encore dans toutes les mémoires. Ce 20 septembre, l'Olympique de Marseille et l'Olympique Lyonnais n'avaient pas réussi à se départager au Vélodrome (1-1), Mathieu Valbuena avait reçu un accueil très hostile, la rencontre avait été interrompue pour des jets de projectiles sur la pelouse, et l'arbitrage de Ruddy Buquet avait fait polémique. Quatre mois plus tard, les deux rivaux vont se retrouver au Parc OL, en clôture de la 22e journée de Ligue 1.

"C’est une surprise de voir les deux équipes à cette position par rapport à leur saison passée."

Mais cette fois, outre les antagonismes entre les deux clubs, aucune de ces deux équipes ne peut se permettre de perdre encore des points, au risque de voir les places européennes s'éloigner un peu plus. Avec 29 unités au compteur chacune, elles savent à quoi s'en tenir. "Les points valent très chers. C’est un match important pour les deux équipes. C’est une grosse affiche. Il y a de la tension, une rivalité qui s’est installée. C’est une surprise de voir les deux équipes à cette position par rapport à leur saison passée. Mais au vu des prestations, ça l’est un peu moins", résume l'ancien Marseillais Jérémy Morel sur le site officiel du club.

Plus à l'aise à l'extérieur 

A domicile, les Gones n'ont évidemment pas le droit de se rater, et ce alors que les Ciel et Blanc se montrent eux bien plus à l'aise à l'extérieur, d'autant plus lorsque l'hôte aime prendre le jeu à son compte, ce qui sera le cas de Clément Grenier et consorts. "On sait qu’ils sont bons à l’extérieur, en jouant bien les contres. On a travaillé l’équilibre de l’équipe. Il faudra être rigoureux et vigilant là-dessus, répond le défenseur révélé à Lorient. Il y a du mieux ces derniers temps mais ça ne se traduit pas sur le plan des résultats. On sait ce qu’il faut faire. On se concentre sur nous avant tout. Il n'y a pas de pression". Vraiment ?


>