Monaco - Djibril Sidibé, l'expérience du champion

Panoramic

Entre l'été 2017 et le printemps 2021, l'AS Monaco a beaucoup changé. Mais un joueur a survécu aux cinq changements d'entraîneur, 31 ventes de joueur et deux saisons terminées en-dehors du top 5 national : Djibril Sidibé. Comme il y a quatre ans, le latéral est un cadre de l'équipe monégasque qui est en lice pour remporter la Ligue 1. Revenu d'un prêt à Everton, il a convaincu Niko Kovac de miser sur lui malgré un début de saison perturbé par un séjour en Angleterre prolongé jusqu'au milieu de l'été et des pépins physiques dont le Covid-19. La semaine passée à Bordeaux, le défenseur a été impérial au moment de célébrer son 140eme match sous les couleurs de l'ASM. Plus que n'importe quel autre coéquipier. Même s'il joue moins que Ruben Aguilar et Caio Henrique, le champion du monde 2018 apporte des garanties défensives qui lui ont permis de jouer un rôle important dans la solidité acquise par le club de la Principauté en 2021.


Djibril Sidibé, une montée en puissance jusqu'à l'Euro ?


Cet apport est d'autant plus intéressant que Djibril Sidibé est capable d'évoluer des deux côtés de la défense, dans une charnière à deux comme à trois. Ses prestations tout comme son expérience ont convaincu Niko Kovac. A 28 ans, il s'est imposé comme un des cadres du jeune effectif asémiste. Un statut qui lui offre la possibilité de comparer l'épopée de 2017 et celle actuellement en cours. « Oui, il y a des similitudes au niveau de la cohésion, de la concurrence qui est saine. On est tous contents d’être ensemble. On réalise des sacrifices et des efforts les uns pour les autres », disait-il en conférence de presse la semaine dernière.

Si l'AS Monaco a beaucoup changé ces dernières années, la recette du succès semble donc être la même. Et Djibril Sidibé est là pour veiller à son application. Avec un temps de jeu croissant, il assure la transmission des valeurs monégasques tout en restant sur cinq titularisations consécutives terminées sans encaisser de but. Sa montée en puissance permet au club du Rocher de continuer à croire au titre. Et elle pourrait lui offrir la chance de participer à l'Euro en tant que doublure de Benjamin Pavard. Comme en 2018. Une preuve de plus que certaines choses ne changent pas.


5 choses à savoir avant Monaco - Lyon

 


>