Monaco: Aulas voit rouge

Panoramic

Les sanctions ont été plutôt clémentes pour les joueurs de l’Olympique Lyonnais. Impliqués dans les échauffourées de fin de rencontre ayant eu lieu dimanche dernier entre Monaco et l’OL (2-3), Mattia De Sciglio et Marcelo n’ont écopé que d’un match de suspension. Malgré cette décision de la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel, Jean-Michel Aulas a toujours une arête en travers de la gorge.

Une arête rouge et blanche qui n’est visiblement pas encore passée puisque ce vendredi, à l’occasion d’une conférence de presse, le président de l’Olympique Lyonnais est revenu sur le sujet pour accuser une fois encore les Monégasques et redemander au passage l’annulation des cartons lyonnais. « On se rend compte que nos joueurs n’ont fait que se défendre. Ils ont été agressés, à la fois physiquement et verbalement. Les deux cartons rouges sont injustes. »

Silence demandé

Et JMA de s’en prendre ensuite à la direction monégasque, accusée de prendre la parole à tort sur ce sujet : « Je n’ai rien dit jusque-là, mais j’ai lu ce qui a été dit par les dirigeants de Monaco. (…) Ils auraient mieux fait de se taire. » En attendant, l’OL devra bel et bien se passer de De Sciglio et Marcelo pour la réception de Lorient, prévue ce samedi à 17h (36e journée de Ligue 1).


>