Metz - Oukidja a un coup de sang à effacer

Panoramic

Une sortie hasardeuse contre Angers et une échauffourée dans le temps additionnel, une sortie rageuse du terrain après son exclusion (une caméra a failli voler en éclats): Oukidja, arrivé en juin 2018 sur les bords de la Moselle en provenance de Strasbourg, a montré qu'il avait du caractère. Ce jour-là, c'est la frustration liée à la défaite qui l'avait fait sortir de ses gonds, lui valant cinq matches de suspension dont un avec sursis. Un comble pour ce joueur expérimenté (32 ans), qui est par ailleurs un des amuseurs du vestiaire messin. 

Le portier remplaçant Marc-Aurèle Caillard s'est alors engouffré dans la brèche. "Marc-Aurèle a réalisé un intérim correct, a jugé Antonetti en conférence de presse. Il a fait ce qu'il avait à faire." Mais pour le retour d'Oukidja sur les terrains à Monaco, mardi en 8e de finale de Coupe de France (0-0 a.p., défaite 5-4 aux tirs aux but), le gardien international algérien a prouvé qu'il restait une des valeurs sûres de la Ligue 1 avec plusieurs bonnes parades.

"Bêtise"


"Oukidja fait partie des bons gardiens du championnat de France, on l'a vu à Monaco, a reconnu le technicien corse, tout en sermonnant son portier pour son coup de sang: "Alex a fait une bêtise, pendant quatre matches, il nous a abandonné. On n'a pas le droit de faire des choses pareilles à ce niveau-là même si parfois on peut comprendre." Sur le Rocher, Oukidja a rajouté un huitième match sans encaisser de but dans le jeu (six victoires et deux nuls) à son tableau de chasse de la saison. Au total, il a encaissé vingt-six buts en vingt-huit matches cette saison. Ses performances sont incontestables et Metz, avant son exclusion, disposait de la quatrième meilleure défense de L1 (avec 27 buts encaissés).

Lors des trois matches de championnat suivants en son absence, les Lorrains ont encaissé neuf buts contre Lens (2-2), Rennes (1-3) et Monaco (4-0) et n'ont pris qu'un point, reculant à la neuvième place et s'éloignant du rêve européen qui avait commencé à se dessiner début mars. Contre le SCO, le portier a montré sa face sombre. Il a ainsi déjà manqué cinq matches de championnat cette saison. Les quatre suite à son exclusion face à Angers mais aussi celui contre Lyon pour avoir reçu trois avertissements en quatre journées.

Vendredi en ouverture de la 32e journée de L1, Alexandre Oukidja devrait être fortement sollicité sur la pelouse de Saint-Symphorien par "une équipe de Lille qui attaque beaucoup" selon Frédéric Antonetti. A lui de répondre présent pour se faire pardonner de ses excès.


>