Mercato - Quel(s) gardien(s) au PSG ?

Reuters

La saison prochaine, le PSG aura, sauf transfert d’ici-là, trois gardiens sous contrat : Keylor Navas, Alphonse Areola et Marcin Bulka. L’Espagnol Sergio Rico, actuelle doublure du Costaricain, est prêté, avec option d’achat par Séville, jusqu’au terme de cet exercice 2019-2020, et il serait vraiment "enchanté" de poursuivre l’aventure. "Le PSG est l'un des meilleurs clubs du monde et j'aimerais rester ici", confiait-il en tout début d’année, après la rencontre de Coupe de France face à Linas-Montlhéry. Sauf qu’un mois plus tard, pour son deuxième match de Ligue 1, il commettait une énorme boulette contre Bordeaux. Sur une passe en retrait anodine, il dégageait ainsi directement sur Pablo, qui égalisait bien involontairement du genou. De quoi remettre en cause une éventuelle prolongation ?

 

Le Real veut-il garder Areola ?


Bulka, le numéro 3 du poste dans la capitale, est lui sous contrat jusqu’en 2021. Mais le jeune Polonais (19 ans), arrivé libre de Chelsea l’été dernier, aspire peut-être à plus de temps de jeu. D’autant plus qu’il ne peut le faire en National 2, le club de la capitale ayant décidé de supprimer son équipe réserve. Il n’a disputé qu’une seule rencontre avec l’équipe première, à Metz au mois d’août. Un match qu’il n’aurait pas dû jouer, puisque c’est Alphonse Areola qui était censé débuter. Mais le champion du monde 2018, en instance de départ au Real Madrid, avait alors préféré renoncer, ce qui avait "un peu surpris" son directeur sportif, Leonardo. Dans la capitale espagnole, il est le remplaçant de Thibaut Courtois. Mais il se verrait bien rester.

 

Le "privilège" de Navas


Selon ABC, Areola, en accord avec son agent, le fameux Mino Raiola, voudrait être transféré par le PSG au club merengue. Même si le Real possède un gardien prometteur dans ses rangs, le jeune Ukrainien Andriy Lunin (21 ans), successivement prêté cette saison à Valladolid puis à Oviedo. Finalement, c’est Keylor Navas qui est le moins dans l’incertitude. Il est sous contrat jusqu’en 2023 et s’est montré particulièrement convaincant depuis son arrivée. Et s’il est retourné au Costa Rica durant la crise sanitaire, il dit se sentir bien à Paris. "C'est un privilège d'être ici, je le dis depuis que je suis arrivé", rappelait-il ainsi récemment au site officiel du PSG.